Magazine Culture

Namathée, le cycles de Acmènes, première partie, Florent Bainier

Par Les Griffonneuses
Bonjour la page !Aujourd'hui je vous propose une lecture totalement différente de nos styles de prédilections habituelles avec un roman d'aventures qui se situe dans l'Antiquité.L'histoire :D'après le message divin reçu par Forourgh, la grande prêtresse du dieu du Temps Vasicha, les namathéens n'ont pas le choix : elle doit dépêcher un groupe de soldats pour sauver l'étranger, mourant, qui arrive par la frontière du lac salé.A peine remis de ses blessures et décidé à vouer sa vie à ce nouveau pays, qui l'a sauvé de la mort en l'absence de ses souvenirs d'avant, Arcan assistera, d'abord impuissant à l'invasion de Namathée par ses voisins, en paix depuis bien longtemps.S'en suivra alors une guerre longue et difficile au cours de laquelle les batailles seront gagnés tantôt par l'un des camps, tantôt par l'autre mais toujours en payant un lourd tribu.Et si cet étranger, venu d'une terre oubliée et totalement dévoué à sa nouvelle était la clé pour donner à Namathée le roi quelle attend désespérément depuis un an et mettre les envahisseurs en échec ?Namathée, le cycles de Acmènes, première partie, Florent BainierMon avis :Ce roman est assez spectaculaire dans la richesse des éléments et des détails qui sont décrits et relatés par l'auteur. J'avais une vision très précise de tout ce qui entourait les personnages, des enjeux importants et surtout, des sentiments des personnages qui ne sont pas oubliés. Les namathéens sont un peuple profondément humain et touchant auquel je me suis vite attachée.Plongés au cœur de l'âge de bronze, j'ai découvert la vie d'une civilisation simple et qui vit en paix depuis des années. Sa réputation de combattante non défaite et de ses puissants murs inviolables en faisaient un adversaire auxquels ses ennemis évitaient de se frotter.Les scènes de guerre et de combat sont très nombreuses et décrites avec moult détails, permettant toujours de comprendre quelle stratégie était retenue par chacune des parties. L'alternance des points de vue, y compris parmi les "méchants", complète cette vision d'ensemble mais fait parfois monter la pression puisque j'avais connaissance de pièges dont le peuple namathéen ignorait l'existence.Certaines scènes de combat sont parfois un peu longues. Si elles ne sont pas répétitives, elles sont un peu trop denses. J'ai compris l'importance de la stratégie guerrière pour l'auteur mais peut-être cet aspect est-il un tout petit peu surexploité.J'ai beaucoup aimé l'aspect divin qui est omniprésent dans cette histoire. Les namathéens sont très attachés à leurs croyances et chacun des prêtres entretient cette foi. A l'origine de bien des victoires, ce filon a été parfaitement utilisé par l'auteur et m'a beaucoup plu.Enfin, le tout est écrit en beau français, avec de belles phrases, sans faute d'orthographe, ce qui est d'autant plus agréable que cela devient rare ! A suivre donc dans le tome 2 qui promet encore des aventures palpitantes !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Les Griffonneuses 2771 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines