Magazine Culture

Emily Dickinson – J’aime mieux me souvenir d’un Couchant…

Par Stéphane Chabrières @schabrieres

J’aime mieux me souvenir d’un Couchant
Que jouir d’une Aurore
Bien que l’un soit superbe oubli
Et l’autre réel.

Car il y a dans le départ un Drame
Que rester ne peut offrir –
Mourir divinement en une fois le soir –
Est plus aisé que décliner –

*

I’d rather recollect a setting
Than own a rising sun
Though one is beautiful forgetting —
And true the other one.

Because in going is a Drama
Staying cannot confer
To die divinely once a Twilight —
Than wane is easier —

c.1875

***

Emily Dickinson (1830–1886)Car l’adieu, c’est la nuit

(Poésie/Gallimard, 2007) – Traduit de l’anglais (États-Unis) par Claire Malroux.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Stéphane Chabrières 13365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines