Magazine Culture

Calendar girl, tome 6 : Juin, Audrey Carlan

Par Les Griffonneuses
Bonjour la page !Oui, je sais. J'ai honte. Je suis très en retard dans la lecture de cette série. Mais maintenant que je l'ai en entier, je vais pouvoir enchaîner les tomes pour la terminer !L'histoire :Mia a rendez-vous avec un nouveau client, avec lequel elle sait d'avance qu'elle n'aura pas le "bonus sexuel". En effet, sexagénaire bien tassé, cet homme recherche simplement une jeune poule a exhiber à son bras lors de soirées branchées pour séduire les investisseurs. Ceux-ci ayant le même âge et fréquentant des nanas de vingt ou trente ans de moins qu'eux, il se doit de se fondre dans le décor. Quoi de mieux alors qu'embaucher une escort ?Toutefois, les riches familles cachent parfois la gangrène, au sein même de la bonne société. Rattrapée par sa profession et les préjugés qui y sont attachés, ce mois-ci sera peut-être le pire de l'année pour Mia.Calendar girl, tome 6 : Juin, Audrey CarlanMon avis :Encore une fois mitigée sur cette histoire qui ne fait que survoler les passages importants. Mia doit apparaître à des soirées et tenter de sympathiser avec les poules des "amis" de son patron mais son tempérament de feu et son incompréhension de ce milieu rendront certaines situations assez cocasses.Encore une fois, je suis lassée par le rôle d'entremetteuse qui est attribué à Mia, laquelle va détecter l'histoire d'amour bancale qui existe dans cette famille et tout faire pour s'effacer elle-même pour tenter de la remettre sur les rails.Rebondissement toutefois puisqu'un événement majeur provoque une remise en question de tout et provoque même le retour de plusieurs de ses anciens clients. C'était un plaisir de retrouver Tai et si j'avais des a priori sur Mason que je n'avais que peu apprécié, ce tome le fait réapparaître comme ayant mûri et profité pleinement de sa nouvelle vie de couple.Ce rebondissement est bienvenu et laisse espérer une suite plus à la hauteur, avec Mia qui se fera moins volage, plus concentrée et adulte.La fin me révolte mais je pense que c'est précisément l'objectif de l'auteur, bien qu'à la place de Mia, je ne suis pas sûre que j'aurai fait le même choix.A suivre, pour un tome qui, je l'espère, poursuivra dans la lignée du mouvement que l'auteure a souhaité impulser.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Les Griffonneuses 2771 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines