Magazine Culture

Miss Eaves : l'Indie Queen de Brooklyn

Publié le 22 janvier 2018 par Le Limonadier @LeLimonadier

Miss Eaves est un vrai phénomène de Brooklyn. Féministe décalée, directrice artistique et adepte du DYI, elle cite Michel Gondry et SIA parmi ses principales influences.

Elle a commencé ce projet solo à la suite d'une double rupture : de couple et de groupe.

Aoutch...

Qu'à cela ne tienne elle se barre avec sa pote KEISHH à Montréal pour mettre en boite son premier album Feminasty. Une ADN très branchée hip-hop au sens large, une prod assez pop et accessible, des paroles au vitriol aussi drôles qu'acerbes sur ses sujets de prédilection. Parmi eux, on retrouve la pression sociale, l'esprit " body-positive " et l'ensemble des enjeux qui peuvent toucher une femme noire aujourd'hui aux Etats-unis... Il y a donc de quoi faire !

Sa carrière décolle justement en 2017 avec son tube " Thunder Thighs ", qui a fait trembler Brooklyn tout l'été et qu'on vous propos de (re)découvrir :

Malgré le succès, la miss est pour l'instant boudée par les labels. N'étant pas du genre à se laisser aller, elle continue en créant son merchandising et en lançant sa ligne de T-shirt enrichis de quotes bien choisies de ses propres chansons. Elle a lancé parallèlement à ça un appel au financement participatif auprès de ces fans il y a deux semaines.

En attendant l'arrivée de la caillasse et pour motiver ses troupes, elle nous a dévoilé il y a quelques jours un single assez savoureux, véritable ode au célibat assumé, " Paper mache ".

Le clip est une traduction parfaite de ce qu'elle aime a appeler sa " 0-fuck attitude " (comprendre : peu me chaut / balek). Peut être que la jeune artiste s'est projeté dans cette quadra épanouie et fan de cupcake licorne? C'est en tous cas un reflet assez bien vu d'un vrai phénomène de société dans les grandes villes occidentales et à plus forte raison à New York : le couple n'est plus la panacée ni l'eldorado à atteindre absolument. On tend de plus en plus vers une écoute de soi et le développement personnel avant le développement d'un foyer. Le célibat est assumé voir revendiqué. A moins d'un mois de la Saint Valentin, voilà qui tombe à pic !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Le Limonadier 23814 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines