Magazine Culture

Myriam Saligari à la rencontre des lycéens

Publié le 02 février 2018 par Dominique_lin

Deux heures à nouveau de travail avec les lycéens, ce vendredi 2 février. Cette fois-ci, c'était Myriam Saligari, auteur de Il était temps, chez Elan Sud, collection élan d'elles, et participante au Prix première chance à l'écriture de cette année avec son 2e manuscrit La Pomme d'Ève, qui répondait aux nombreuses questions des lycéens en compagnie de Véronique Ruiz, professeurs de lettres, Corinne Niederhoffer, éditrice, et Dominique Lin, auteur. Chacun a apporté son point de vue dans la conversation en complément des réponses de Myriam.
La naissance du roman, l'histoire du titre, les sujets traités, les relations humaines, l'écriture, tout a été abordé, sans oublier les façons de l'auteur d'appréhender l'écriture, le canevas du roman, les personnages, etc.

Le roman est né durant un déplacement, il y a de cela très longtemps, dans un hôtel ennuyeux et un peu vieillot dans une ville de province où il ne se passe plus rien à partir de 19h. Le patron homme fantasque à tout faire gérait son établissement "à l'ancienne". C'est là que Myriam a commencé à écrire à propos de ce lieu où le soir, dans la salle de restaurant remplie d'hommes, à part elle, elle entendait des bribes de conversations très masculines, parfois un peu forte à la suite de quelques verres de vin.

L'histoire s'est étoffée par la suite, mêlant l'enquête sur cet hôtel au sujet du désir, notion souvent contraire au conformisme et à la morale. C'est aussi l'histoire de ce personnage créé par la suite, son cheminement, son parcours amoureux et son idée de l'amour, passant par tous les états, révélés par l'atmosphère très particulière de ce lieu chargé d'une histoire où le désir et l'amour sous toutes les formes ont empreint les murs.

Mathilde cherche l'idéal, au-delà du corps et de l'esprit, elle cherche aussi l'équilibre dans cet hôtel où tout e sa vie remonte à la surface. À elle d'en gérer les vagues...

Dans une ambiance littéraire et studieuse, les lycéens alternaient entre questions posées, remarques, et prises de notes, car un travail sera rendu sur les deux rencontres avec les auteurs sélectionnés cette année. Leur travail se poursuivra avec la lecture de la 2e version de son texte ainsi que celui de Jean-Philippe Chabrillangeas, Des pissenlits sur ma tombe. Ce sera certainement une nouvelle occasion de rencontrer les lycéens.

Myriam Saligari à la rencontre des lycéens
Myriam Saligari à la rencontre des lycéens

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dominique_lin 3842 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine