Magazine Culture

(Anthologie permanente) Rose Ausländer, "Ich spiele noch . Je joue encore"

Par Florence Trocmé

Rose Ausländer  je joue encoreEn lien avec la note de lecture d’Isabelle Baladine Howald sur le livre de Rose Ausländer, ich spiele noch . je joue encore, traduit par Alba Chouillou, quelques extraits du livre

Die Tage des Schweigens
sind noch nicht vorbei
Es schneit Verzweiflung
das Eis verwandelt sich
in Blumen
ich sause im Karussell
den Rareu hinab
irgendwo hockt der April
und ruft die Tauben
Les jours de silence
ne sont pas encore passés
Il neige le désespoir
la glace se transforme
en fleurs
je dévale en carrousel
le Raréu
Avril est tapi quelque part
et appelle les colombes
*
Schwebend
auf Weltenbahnen
Wartend
auf ein Wunderwort
Schweigen
Ich bleib
stumm
Engel
warum
hilfst du nicht
Flottant
sur les chemins du monde
Attendant
une parole miraculeuse
Se taire
Je reste
coite
Ange
pourquoi
n'aides-tu pas
*
Nebelwogen
Pappelwipfel
im Blick
Ausgestreckte Hand
mein
Rückzug ins Nichts
Ondes de brouillard
Cimes de peupliers
en vue
Main tendue
mon
repli dans le néant
*
Zwielicht
eines Gewitters
Wolken aus Glas
tanzen
spielende Vögel
im Fenster
Harmonie
Vergiß
die Härte
Verzeih
das Übel
Liebe
deine Toten
Pénombre
d'un orage
des nuages de verre
dansent
des oiseaux jouant
à la fenêtre
Harmonie
Oublie
la dureté
Pardonne
le mal
Aime
tes morts
Rose Ausländer, Ich spiele noch/je joue encore, trad. Alba Chouillou, Le bousquet-la-barthe éditeur, 2017, 13 euros, pp. 57, 102 et 103, 128 et 129. Note de lecture de ce livre par Isabelle Baladine Howald.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18683 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines