Magazine Culture

Salvador Espriu – Nous ne voulons rien d’autre…

Par Stéphane Chabrières @schabrieres

Salvador Espriu – Nous ne voulons rien d’autre…Nous ne voulons
rien d’autre,
avec une espérance
humble,
que la plénitude éternelle
de la rose,
une suprême éternité
de fleur.

Tandis que les maisons de la nuit
se ferment, une à une,
et que l’obscurité pénètre
jusqu’aux sources
de l’aube,
nos yeux apprennent
des doigts très sensibles
d’aveugle
à regarder et à savoir,
à comprendre
d’un lent amour.

Ainsi nous avons parcouru
les fleuves et les montagnes,
le haut plateau sec et les cités,
et nous avons dormi chaque rêve
de leurs hommes.
Nous avons été avec le vent
dans les champs, dans les bois,
dans le bruissement des feuilles et des fontaines,
et nous écrivons
sur cette peau étendue,
sur un cœur caché et immortel,
petit à petit le nom
de Sépharad.

*

Nosaltres volem
només,
amb esperança
humil,
la plenitud eterna
de la rosa,
una suprema eternitat
de flor.

Mentre les cases de la nit
es tanquen, una a una,
i la foscor s’endinsa
cap a les deus
de l’alba,
els nostres ulls aprenen
dels més sensibles dits
de cec
a mirar i saber,
a comprendre
amb lent amor.

Així hem resseguit
els rius i les muntanyes,
la seca altiplanura i les ciutats,
i dormim cada somni
dels seus homes.
Hem estat amb el vent
en els camps, en els boscos,
en la remor de les fulles i les fonts,
i anem escrivint
en aquesta pell estesa,
en un cor amagat i immortal,
a poc a poc el nom
de Sepharad.

Lavinia, juin 1957
Sinera, juillet 1958.

***

Salvador Espriu (1913-1985)La pell de brau (1960) – La Peau de taureau

(Ombres, 1990) – Traduït du catalan par Fanchita Gonzalez Batlle.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Stéphane Chabrières 13365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines