Magazine Sport

Le Barça envoie une sale attaque contre Neymar !

Publié le 04 février 2018 par Gab @parischampions
Le Barça envoie une sale attaque contre Neymar !

Le vice président du FC Barcelone, Jordi Mestre, s'est attaqué aujourd'hui à la star du Paris Saint-Germain, Neymar.

Décidément, les catalans ont la dent dure. Six mois après le départ du brésilien Neymar, ils continuent de ruminer au sujet de ce qu'ils appellent toujours une trahison. Sa décision de partir est visiblement toujours coincée en travers de la gorge des dirigeants blaugrana.

Et pour preuve, dans les colonnes du quotidien Sport, Jordi Mestre, le vice-président du FC Barcelone est revenu sur les conditions dans lesquelles le numéro 10 parisien a mis les voiles. Il en a d'ailleurs profité pour attaquer l'ancien joueur du barça.

" Plus que le fond, ce qui m'a le plus blessé, ce sont les formes. Nous avons passé toute une tournée à discuter avec lui, avec son père ... et ils n'étaient pas transparents. S'il était venu nous dire " je veux y aller " comme l'ont fait Cesc, Pedro, Alexis et Mascherano, nous aurions accepté. Une expression catalane dit " jouer sur les deux tableaux' " ... Un peu de cela existait. Il a joué au chat et à la souris avec nous. Il est arrivé un moment où nous avons vu où tout cela allait et c'est pourquoi nous lui avons dit que nous ne lui paierions pas la prime de renouvellement "

Puis il ajoute un dernier tacle:

" Il a vu qu'il ne serait jamais numéro un au monde tant que Messi est au Barça. Et évidemment, Messi il n'y en aura qu'un. Il a pensé que pour être le numéro un dans le monde, il devait quitter le Barça. Et il est légitime qu'il le pense. C'était un petit tremblement de terre, car le trident a disparu et Valverde, fraîchement arrivé, a dû faire sans lui. C'était difficile à refaire, mais tout le monde a fait un excellent travail. Nous n'avons pas perdu nos nerfs ou ne nous sommes pas devenus fous "

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gab 933448 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine