Magazine Culture

Steel panther était à l’Olympia et c’était trop hot !

Publié le 05 février 2018 par Tanja @HaKo_niwA
Steel panther était à l’Olympia et c’était trop hot !

Photos : © 2018 Julien Mecchi / Aimeji Photographer

Dimanche 28 janvier Steel panther était de retour en France avec un concert à l’Olympia. Pour moi c’était une grande première. Si je connais l’existence du groupe depuis quelques années, je n’écoute réellement que depuis cet été.

En première partie FOZZY un un groupe de heavy metal américain, originaire du Texas. Le chanteur est Chris Jericho, qui est surtout connu pour être catcheur à la World Wrestling Entertainment. C’est la 1re fois de ma vie que je sursaute quand la musique du groupe se fait entendre. C’est fort, très fort, trop fort !
Malgré mes bouchons mon oreille gauche a souffert pendant deux jours. Les basses étaient à fond.

Je ne connaissais pas FOZZY, du coup comme vous vous en doutez je n’ai reconnu aucun titre. Sauf un ! La reprise d’SOS d’ABBA. Voilà, voilà. Je suis grillée j’aime beaucoup ABBA et j’ai écouté leur Best off en boucle… Mis à part ça le groupe était fort sympathique, le chanteur avait un blouson qui faisait de la lumière c’était rigolo. Dommage que le son m’ait défoncé les oreilles…

Steel panther était à l’Olympia et c’était trop hot !

Photos : © 2018 Julien Mecchi / Aimeji Photographer

Arrive sur scène Steel panther, l’intro se fait rideau fermé avant que le groupe n’arrive vraiment sur le devant de la scène. Longues chevelures peroxydées, spandex colorés, foulards sur le front et tatouages sur les bras, le groupe nous ramène pendant l’âge d’or du glam rock dans les années 80. Attention aux âmes sensible les textes crus peuvent choquer. Chacun joue son rôle dans cet comédie hommage toujours à la limite.
Le quatuor débute le show avec Eyes of a Panther, cool je l’a connais ça me met dans l’ambiance direct. Les quatre membres -batteur compris- occupe la scène et font le show. Loin d’être statique ils ne cessent d’évoluer sur la scène, blaguant dès qu’ils le peuvent.

Je  ne connais qu’un seul album, et j’avais peur de m’ennuyer (oui, quand je connais pas je m’ennuie) et bien ça été tout le contraire. On peut leur reprocher de beaucoup parler, mais ils m’ont fait tellement rire qu’on ne peut que leur pardonner. Ils sont entrés dans mon panthéon des groupes dont j’aime autant la musique qu’ils me font rire auprès d’Ultra Vomit et de Tenacious D -entre autre-. Mention spécial au Lexxi Hair Solo qui m’a fait beaucoup rigoler (surtout quand il s’est remis de la laque juste après). A chaque pause, quand ses camarades faisaient la causette, il sortait son miroir pour se refaire une beauté.

Steel panther est aussi connu pour mes nanas qui viennent sur scène danser ou papoter avec eux et qui laissent parfois T-shirt et soutiens-gorges tomber. Comme à chaque fois il y a eu du boobs, enfin du nichons, et ça a plu à tout le monde. Personne n’est obligé de le faire, seules celle qui en ont envie le font.

Après une courte pause, ils reviennent pour les encore avec Community Property une balade que j’aime beaucoup musicalement parlant (moi aimer une balade…) les paroles comment dire… lol C’est du Steel Panther. Provocante à souhait. N’étant pas la dernière à faire des blagues en dessous de la ceinture, l’esprit même du groupe ne me choque pas, elle me fait plutôt marrer.

Le concert se termine sur Party All Day (Fuck All Night), et pour le coup j’ai changé le refrain le reste de la soirée. Les paroles toujours aussi subtils et délicates.

Steel panther était à l’Olympia et c’était trop hot !

Photos : © 2018 Julien Mecchi / Aimeji Photographer

les musiciens de Steel panther étaient fidèle à eux-mêmes esprit Sex drog & rock’n’roll dans une ambiance bonne enfant, blagues salasses et nichons en avant. Ils ont fait le show et c’est avec une sourire large jusqu’aux oreilles que nous sommes ressortis de la salle.

Setlist
Eyes of a Panther
Goin’ in the Backdoor
Asian Hooker
Tomorrow Night
Wasted Too Much Time
Poontang Boomerang

Guitar Solo
Vocal Solo
Lexxi Hair Solo

That’s When You Came In
Weenie Ride
17 Girls in a Row
Gloryhole
Death to All but Metal

Encore
Community Property
Party All Day (Fuck All Night)

Photos : © 2018 Julien Mecchi / Aimeji Photographer Fell free to share and do not hesitate to contact me ! All pictures are copyrighted. All rights reserved. Allez visiter sa page Facebook !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Tanja 763 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine