Magazine Cinéma

Hairspray aux Folies Bergère du 14 mars au 15 avril 2018 !

Par Redac Cinéstarsnews

Hairspray est de retour à Paris pour 13 représentations aux Folies Bergère à partir du 14 mars.

Hairspray aux Folies Bergère du 14 mars au 15 avril 2018 !

Hairspray est une comédie musicale basée sur le film éponyme (1988) de John Waters. Nommée 13 fois aux Tony Awards de 2003, elle en a remporté 8 dont ceux de la meilleure comédie musicale, de la meilleure partition et du meilleur livret. En 2008, elle a été nommée 10 fois aux Oliver Awards suite à son transfert à Londres et en a remporté 4 dont celui de la meilleure comédie musicale. Son adaptation en 2007 sur grand écran avec John Travolta, Zac Efron et Michelle Pfeiffer est devenue le quatrième plus gros succès cinématographique pour un film musical derrière Grease, Chicago et Mamma Mia!.

L’action se déroule à Baltimore, en 1962. Tracy Turnblad, jeune fille ado enrobée et à la chevelure imposante, rêve de danser dans l’émission de télé Corny Collins Show, l’émission à la mode chez les jeunes de Baltimore. Lorsque la station de télévision locale organise des auditions pour trouver une novelle danseuse, Tracy s’imagine déjà réalisant ses rêves à la télévision. Malgré son embonpoint et les mises en garde de sa mère, Tracy Turnblad y parvient, devenant alors la cible d’Amber, jusque-là reine du show. Link, son copain vedette, s’éloigne alors d’elle. Tracy au pays des merveilles du show-biz se rend alors vite compte de la ségrégation qui sévit dans les Etats-Unis de l’époque. Elle décide alors de manifester pou l’intégration des “Noir” et des “gros” au risque d’être poursuivie par la police et de ne pas pouvoir participer au concours de “Miss Hairspray”. Hairspray ressuscite les années 1960 faussement naïves, pétillantes et sucrées de l’Amérique ségrégationniste où, derrière les sourires appuyés du rêve américain, se cachet de vrais débats de société comme le racisme, l’intolérance et le conflit qui oppose les conservateurs qui sont contre l’intégration des personnes de couleur et les progressistes qui y sont favorables. La musique et la danse deviennent alors des instruments pour exprimer l’esprit de rébellion et communiquer les valeurs qui sont les piliers essentiels de toute démocratie.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Redac Cinéstarsnews 2707 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines