Magazine Culture

Yggdrasil, T1 : La Prophétie de Myriam Caillonneau

Par Fildediane @fildediane

Yggdrasil, T1 : La Prophétie de Myriam CaillonneauTitre : Yggdrasil

Tome 1 : La Prophétie

Auteure : Myriam Caillonneau

Éditeur : Autoédité

Genre : Sciences-Fiction

Nombre de pages : 570

Fiche Bibliomania

4ème de couverture :

« Une dictature religieuse et militaire règne sur la galaxie. L’armée sainte, fanatiquement dévouée à la cause de celui qui se fait appeler Dieu, élimine impitoyablement ceux qui refusent de suivre les préceptes de la religion. Pourtant, les hérétiques propagent les paroles d’une prophétie annonçant qu’un Espoir va se lever et libérer l’univers.

Tourmentée par de terribles cauchemars prémonitoires, Nayla Kaertan arrivera-t-elle à échapper à l’inquisition qui traque sans relâche ceux qui, comme elle, ont des dons étranges. Doit-elle craindre son supérieur, un homme mystérieux, qui semble posséder des pouvoirs surnaturels ?
Aura-t-elle la force d’affronter son destin ? »

Mon avis :

L’histoire :

Nayla Kaertan arrive avec un détachement de conscrits (soldats débutants) sur  la base H515 de la planète RgM12. C’est un endroit perdu au fin fond de la galaxie. Mais Dieu sait ce qu’il fait et probablement que cette base à besoin d’aide. Aucun doute ne doit subsister…

Malmenés par le lieutenant Mapal, Nayla et ses camarades sont mis immédiatement au pas; Nayla rencontre enfin son supérieur à la cellule scientifique. Le Lieutenant Dane Mardon est un homme froid et mystérieux. Son exigence lui fait une réputation d’homme intraitable, son charme froid n’empêche pas les jeunes femmes de parier sur celle qui le fera flancher.

Nayla est déstabilisée par des cauchemars, des visions qu’elle doit cacher sous peine d’être arrêtée et considérée comme un monstre. Elle ne peut se confier à personne et ses visions lui consomment de plus en plus d’énergie… Qui est Mardon ? Peut-elle lui faire confiance ? Pourquoi est-il si autoritaire, tyrannique avec ses subordonnés ?

Les personnages :

Nayla : c’est une jeune femme qui vient de la planète Olima, où une rébellion a été sévèrement matée. En âge de partir en conscription pour Dieu, elle quitte  sa planète et son père. Très consciencieuse, son travail est toujours mené à la perfection. Elle présente une certaine habileté en ingénierie. Plutôt calme, elle applique les préceptes qu’on lui a enseigné, avec application et abnégation; mais un sentiment hérétique gonfle au plus profond d’elle qui menace sa stabilité et sa sécurité.

Lieutenant Dane Mardon : Il est chargé de la cellule scientifique et il est responsable du laboratoire de la base H515. Il est froid, mystérieux, implacable mais Nayla le déstabilise, il sent en elle une grande puissance qu’il ne s’explique pas.

Le lieutenant Mapal : C’est le lieutenant qui accueille les conscrits (les nouveaux) à la base. Il fait figure de brute épaisse et sans cervelle. Il les martyrise par plaisir. Il les teste et les pousse à bout. C’est un soldat avant tout, dévoué à Dieu aveuglément.

D’autres personnages sont très intéressants, mais les décrire m’obligerai à spolier…

La Plume, le Scénario :

L’auteur a une écriture fluide, qui vous transporte direct dans son univers.

J’ai bien aimé cette avancée lente et inéluctable dans l’histoire. L’évolution de Nayla, qui arrive en fidéle soldat de la Foi, une foi qui s’étiole petit à petit… Sa rencontre avec le mystérieux Dem, va changer la donne.

Les multiples péripéties, les rebondissements sont autant d’actions qui malmènent les personnages et le lecteur dans une histoire qui s’achemine vers un destin incertain. On retient son souffle, on souffre, on s’émeut, on stresse… bref toutes les émotions se mélangent dès que Nayla et Dem sont ensemble.

Les passages avec Dieu sont perturbant, ce type est vraiment malade, égocentrique, tyrannique, mais en même temps on sent qu’il a peur, l’Yggdrasil lui montre une réalité possible. Son autorité morbide fait froid dans le dos; Il règne par la peur, par la terreur, ses gardes noirs véritables tueurs sans scrupule tuent de façon implacable, ils ne discutent pas les ordres aussi sanglant et discutables soient-ils.

On termine le tome 1, assoiffé… on veut lire la suite 🙂

En Bref :

Un récit agréable, dépaysant, dystopique; Merci à l’auteur pour ce moment de plaisir 🙂


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fildediane 807 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines