Magazine Musique

Rich Brian « Amen » @@@½

Publié le 02 février 2018 par Sagittariushh @SagittariusHH
Rich Brian « Amen » @@@½ - Hip-Hop/Rap

Rich Brian « Amen » @@@½

Laisser un commentaire

Possible que vous l’ayez connu sous un autre nom. Parce que ce jeune newcomer a débuté l’année par une bonne résolution : changer de pseudonyme de Rich Chigga (« chinoir », NdT) en Rich Brian, pour éviter toute insulte ou malentendu. Mais ce qui faisait surtout parler de lui, c’est que ce post-ado originaire de Jakarta basé à Los Angeles est l’auteur d’un disque d’or en 2016 avec « Dat $tick« , alors qu’il n’avait que 16 ans. Deux ans après, il sort son premier album Amen, une étude de cas s’impose.

Amen n’a rien à voir avec ton ordinaire album de trap, Rich Brian ne cherche nullement à imiter les autres trappeurs qui foisonnent de partout, Brian est plutôt du genre rappeur middle-class pas si m’as-tu-vu, avec pas mal d’allusions à son zigouigoui comme vous pourrez l’entendre (ah le corps qui se transforme, le déferlement d’hormones…). En fait, ce qui nous interpèle en premier lieu sur « Cold » et « Occupied » sont son flow et sa voix, un timbre lisse et grave immédiatement identifiable, ce qui additionné de son léger accent, rend son style unique en son genre, et renforce son attitude froide et jean-foutre. Et ce n’est pas tout. Pour la teinte musicale, Rich Brian a repris certains éléments trap music, puisque très à la mode (impossible d’y échapper à vrai dire), pour mettre au point une empreinte sonore à son image, atypique et sans complexe. Et c’est plus facile quand on est soi-même concepteur de ses propres titres (à deux exceptions près). Un atout de plus dans sa poche.

Pas si bipolaire notre indonésien, Amen alterne pourtant entre sales ambiances (« Chaos« , « Tresspass« , « Enemies » ou le banger « Kitty« ) et des titres emo-pop dont les radios sont friandes et qui nous mettent sur le cul, à savoir le très personnel « Introvert« , le mélodieux « Glow Like That« , « Little Prince » et enfin « Arizona » dont on perçoit sensiblement les influences de son inspirateur Tyler the Creator. Dans les deux cas, Rich Brian sert des morceaux dans laquelle peut s’identifier une jeunesse désenchantée qui n’ont pas les poches vides. Le seul featuring connu se limite à Offset sur « Attention« , dont l’instru est ré-adapté par Cubeatz pour adapter le couplet du membre des migos.

En dehors de passages plats et manquants de piquant, Amen reluit grâce à ses touches d’originalité qui rendent cette sortie hyper intéressante, une sacrée surprise. On est que le premier trimestre 2018 et Rich Brian et Maxo Kream ont fait mieux que CULTURE II, je tire mon chapeau.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sagittariushh 4688 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines