Magazine Beaux Arts

Irish Medicine - 40

Publié le 19 février 2018 par Detoursdesmondes
Dublin-museum-1819

Dans notre périple septentrional, une escale à Dublin s’impose afin d'évoquer la figure d’un chirurgien, ce type d’homme précieux, presque aussi important que le Capitaine lors des expéditions au long-cours.
Et c’est d’Irlande que nous vint cet homme providentiel pour Cook en la personne de James Patten (1), chirurgien à bord de la Resolution lors du second voyage : Il sauva la vie du capitaine en ces mois de février-mars 1774 en parvenant à soigner d'importants troubles intestinaux.
"Mr. Patten the Surgeon was to me not only a skilful Physician but a tender Nurse and I should il deserve the care he bestowed on me if I did not make this public acknowledgment" (2) écrit Cook en signe de reconnaissance.
Patten était intéressé par les artefacts ethnographiques, pour preuve les témoignages des Forster attestant que le chirurgien les a accompagnés dans maintes virées à terre pour collecter. Comme beaucoup de personnes à bord, Patten avait bien sûr tenu un journal d'autant plus important qu'il consignait tout ce qui avait trait à la santé de l'équipage mais aussi à toutes ses expérimentations alimentaires (notamment à base de chou) qu’il menait à bord afin de lutter contre le scorbut. On a souvent gratifié Cook pour ses avancées en la matière en omettant le travail de James Patten... Ainsi en novembre 1776, John Pringle, un médecin écossais élu président de la Royal Society en 1772 jusqu’à ce que Joseph Banks ne le remplace en 1778, donna une conférence à la Royal Society sur le sujet de la prévention contre le scorbut et s'appuya sur les notes de Patten écrites lorsque ce dernier était à bord de la Resolution.
Mais de ce journal, on n'a jamais retrouvé la trace. Nous ne saurons donc rien directement de la main de Patten sur les artefacts qu’il aurait collectés ! Cependant, on a le témoignage d’un don qu’il fit au Trinity College de Dublin. En effet, après le retour de Cook en 1775, Patten partit s’établir comme chirurgien en Irlande, et les registres de l’université font état qu’en date du 22 juillet 1777, une salle entière était emplie d’objets à destination du futur musée de l’université suite à la donation de curiosités des Mers du Sud effectuée par le Dr. Patten. C'est probablement en remerciement de ce don, que Patten fut honoré du titre de Docteur en Physik le 31 juillet 1780.
S'ajouta au don de Patten celui du Capitaine James King à bord lui aussi de la Resolution pour le second voyage, devenu commandant de la Discovery à la mort de Charles Clerke, à la fin de la troisième expédition, en août 1779. À son retour en Angleterre, en octobre 1780, il dut partir chez son père, le Révérend King qui avait une charge dans le Comté de Donegal en Irlande.
Lui aussi reçut un titre honorifique le 21 janvier 1781, mais son nom n’est pas inscrit comme donateur.
On ne connaît pas non plus le lien qui liait James King au College.
A. Kaeppler fait l’hypothèse qu'étant un ami du philosophe Edmund Burke, ancien élève du Trinity College, ce dernier l’a peut-être convaincu de faire un don à l’université.
En 1811, on a la trace des premières descriptions d’objets qui sont exposés au musée du Trinity College, mais aucun catalogue n’existe ou tout au moins n’a survécu jusqu’à nos jours.
Maori-Dublin Il faut attendre la fin du siècle pour voir les collections bouger mais malheureusement avec déjà beaucoup de confusion dans les listes, quand elles existent.
En 1882, en vue de la création du National Museum of Ireland, le Trinity College remet « The Cook Collection of Miscellanous Articles (Clothing, etc, connected with the Polynesian Islands) » à cette future institution : il s’agit de 173 objets curieusement numérotés (1882.3636 – 3750 et 1882.3774 – 3784 et 1882.3857 – 3906) et qui incluent des objets d’autres continents !
Il faudra attendre 1894 pour que la collection d’armes suive, ce sont 500 objets complémentaires qui arrivent encore pour le nouveau musée.
Ce dernier voit également son fonds s’enrichir de dons du Royal Dublin Society Museum.
À la fin du XIXème siècle, l'institution qui est devenue alors le « Dublin Museum of Science and Art » deviendra le « National Museum of Science and Art » pour prendre en 1925 son nom actuel, le « National Museum of Ireland ».
Malgré l’abondance d’objets qui ont afflué, ce ne sont que 130 objets des collections qui peuvent être datés à ce jour avec certitude du XVIIIème siècle, et en provenance du Trinity College Museum… et tous ne sont certainement pas issus des voyages de Cook !
à suivre</a>...
Notes :
1. Mc Govern Kieran, 2000, « Surgeon James Patten : The Dublin Man Who Saved Explorer, Captain James Cook » in
Dublin Historical Record Vol. 53, no. 1 (Spring), pp. 46–70.
2. « M. Patten le chirurgien n’était pas seulement pour moi un médecin habile, mais une infirmière tendre et je mériterais mal les soins qu'il m’a prodigués si je ne faisais pas cette reconnaissance publique » 27 février 1774 in Beaglehole p. 333
Photo 1 : The Old Museum, Regent House, Trinity College, Dublin. Gravure de R.Havell & Son. London, 1819 in History of the University of Dublin © Museum of the History of Science - University of Oxford.
Photo 2 : Vitrine maorie de la galerie ethnographique du National Museum of Ireland au début des années 1970, d'après une photographie de Peter Gathercole in Rachel Hand, 2015, "The Cook-Voyage Collections of Trinity College Dublin" in Cook-Voyage Collections of "Artificial Curiosities" in Britain and Ireland, 1771-2015 J. Coote (ed.) - Museum Ethnographers Groupe Occasional Paper 5.
.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Detoursdesmondes 6934 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines