Magazine Cinéma

[CRITIQUE] The Open House

Par Elodie11 @EloFreddy

[CRITIQUE] The Open House

Réalisé par: Suzanne Coote et Matt Ange

Avec: Dylan Minnette, Piercey Dalton…

Durée: 1h34

Genre: Thriller/Horreur

Date de sortie: 19 Janvier 2018 sur Netflix 

Synopsis:

Une mère et son fils emménagent dans la maison de vacances d’un parent à la suite d’une tragédie, mais des forces mystérieuses semblent se liguer contre eux.

[CRITIQUE] The Open House

Critique :

Il fallait bien un jour que Netflix fêle un de ces œufs d’or qui paradent sur nos écrans de télévisions et c’est sous la forme d’un thriller pseudo horrifique que la catastrophe arrive.

Ou plutôt, n’arrive pas car au final même après avoir réussi à terminer le film (le diable seul sait comment) je continue de chercher inlassablement pourquoi j’ai cliqué sur ce programme et pourquoi Suzanne Coote et Matt Ange se réservent le droit de nous infliger cela.

Derrière un drame familial catapulté en 5 minutes contre une voiture, The Open House bazarde ses indices au grès d’une mise en scène hasardeuse qui visiblement cherche encore son scénario. Pourtant l’âme de la maison, ses paysages à la Shining et son ambiance musicale glaçante avaient de quoi nous effrayer malheureusement, les réalisateurs préfèrent nous fourvoyer dans des montées intempestives de sons qui annoncent des jump scare qu’on attendait arriver déjà depuis 5 bonnes minutes. Enfin par jump scare, j’entend des choses qui se déplacent ou le téléphone qui sonne, ah ben si vous êtes cardiaque ça peut peut-être marcher hein…

Le reste de « l’intrigue » s’enlise pour nous livrer enfin 20 minutes d’action où rien ne sera finalement expliqué. Un final peu glorieux où même le comportement de ses protagonistes prête à sourire. Ainsi notre héros se laisse gentiment enlever ses deux lentilles par un serial killer en maintenant bien ouvert ses deux petits yeux pour lui faciliter la tâche. Alors non seulement il ne s’est pas lavé les mains (beurk) mais en plus sérieusement ? qui garderait les yeux ouverts pendant qu’on vous fout les doigts dedans ?

[CRITIQUE] The Open House

Refermons ma séance pétage de câble pour revenir à notre navet car oui c’est bien ce qu’incarne The Open House, une série B griffonnée à la va-vite qui ne repose que sur son choix d’acteur vedette montante le jeune Dylan minnette (Don’t Breathe) pour tenter pitoyablement de nous faire croire que le reste peut suivre. Le jeune Minnette a donc beau remplir parfaitement son rôle, il ne peut hélas pas broder sans fil conducteur…

Bref, si l’envie suicidaire vous prend tout de même, sautez directement aux 20 dernières minutes, promis vous n‘aurez rien loupé.

Honteuse production de Netflix, The Open House peut se vanter de nous avoir pris 1h30 de notre vie sans compensation si ce n’est de nous avoir fait découvrir qu’il y a toujours pire au niveau scénario : c’est de ne pas en avoir.

Votre dévoué Freddy

Note:

note 0,5


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Elodie11 4826 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines