Magazine Bourse

Analyse d’Hormel Foods Corp (HRL:NYQ)

Publié le 19 février 2018 par Chroom

La société Hormel Foods Corporation est une entreprise agro-alimentaire américaine basée dans le sud-est du Minnesota aux États-Unis. Elle est connue pour ses produits de masse et surtout sa marque de viande précuite commercialisée dès 1926. L'entreprise a été fondée par George A. Hormel en 1891 sous le nom George A. Hormel & Company au Minnesota. Ce n'est qu'en 1993 qu'elle prend le nom de Hormel Foods Corporation. Elle commercialise des produits sous différentes marques dont Chi-Chi's, Dinty Moore, Farmer John, Jennie-O, Lloyd's, Spam, Stagg et Hormel. Elle compte 20'000 employés à travers le monde. 81% des ménages américains ont un produit Hormel chez eux.

Hormel se négocie actuellement à 21.4 fois les bénéfices récurrents, 10.1 fois la valeur comptable corporelle, 2 fois les ventes et 23 fois le free cash flow. C'est assez cher, même si par rapport au reste du marché US ça va encore, surtout qu'on est en présence d'un artistocrate... Cette entreprise a en effet augmenté son dividende durant la bagatelle de 51 années consécutives.

Le rendement n'est pas exceptionnel, avec seulement 1.9%, mais il s'explique par un ratio de distribution de 41% par rapport aux bénéfices et de 44% par rapport au free cash flow. Cela signifie qu'Hormel a encore une bonne marge pour continuer à augmenter son dividende dans le futur, même en cas de coup dur. L'entreprise américaine n'est donc pas prête de perdre sa couronne. De plus, ces cinq dernières années, Hormel a fait progresser ses distributions sur un rythme annuel soutenu de 16.9%.

Tout comme le dividende, les bénéfices, les réserves de cash et la valeur des actifs progressent sur le long terme, ce qui prouve la solidité du modèle d'affaires du géant américain. L'entreprise parvient à créer de la valeur pour ses propriétaires sur la durée, et ceci se ressent sur le cours de l'action qui a plus que triplé ces dix dernières années (alors que le S&P 500 n'a que doublé). Si on remonte plus loin, on constate même que HRL a pris plus de 2'000% ces trente dernières années (contre 1'000% pour le S&P).

Les réserves de liquidités sont suffisantes, sans être extraordinaires, avec un ratio de liquidité générale de 1.9 (en très légère baisse) et un ratio de liquidité réduite de 1.05. La marge brute est elle aussi en légère baisse, à 21.86%, pour une marge nette de 9.24%. Aussi en baisse, le rendement des actifs, à tout de même 12.14%, pour une rentabilité des capitaux propres appréciable de 18%.

Le taux d'endettement à long terme par rapport aux actifs est en baisse, à 3.58%. Avec le free cash flow abondant qu'elle génère, Hormel serait théoriquement capable d'effacer l'intégralité de son ardoise en moins de quatre mois! Cela donne une image de la solidité de cette société. Malgré un faible endettement, l'entreprise agro-alimentaire n'a pas eu besoin de financer son expansion par d'autres biais, comme une augmentation du capital. Le nombre d'actions en circulation est en effet stable depuis plusieurs années, évitant du coup toute dilution de l'avoir des actionnaires.

Hormel, avec son histoire à cheval sur trois siècles, officie dans un secteur bien défensif, ce qui se traduit par un faible beta (0.47). Elle possède un portefeuille diversifié de marques, bien implanté aux USA, ainsi que dans autres pays. Difficile dès lors pour de nouveaux concurrents de s'attaquer à ce mastodonte. Les risques d'obsolescence technologiques sont par ailleurs relativement faibles. HRL, c'est le genre d'actions qu'on peut acheter et oublier dans un coin.

Ceci étant dit, comme mentionné en début d'article, le titre se négocie à un cours assez élevé. Ce n'est clairement pas une occasion d'achat à l'heure actuelle. Par contre, malgré son prix, vu la qualité et l'histoire de la société, je suis d'avis que c'est encore un titre à conserver.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chroom 366 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte