Magazine Ebusiness

Construire une page pour le référencement SEO

Publié le 21 février 2018 par Guillaumeguersan @GuillaumGuersan
Nombreux sont les commerçants et les professionnels de tous horizons qui commencent à avoir des sueurs froides au moment de commencer à penser faire créer leur site internet. Il y a aussi ceux qui, confiants à 100% dans les professionnels auxquels ils font appel pour cette mission, qui ne s'en préoccupent absolument pas.

Que l'on soit dans un cas ou dans l'autre, inquiet ou serein, il convient tout de même que l'on participe activement au projet, parce que l'on est concerné au premier chef : qu'il s'agisse d'un site vitrine ou d'une boutique en ligne, c'est avant tout celui qui en est à l'origine qui connaît son projet le mieux et qui est en mesure de le définir de la meilleure des façons. Il ne faut donc pas qu'il fasse l'impasse, ne serait-ce qu'avant le développement du site lui-même, pour que tout soit prêt le jour J.

Avant toute chose, il est bon de rappeler que ni Google ni les éditeurs de sites web n'ont inventé quoi que ce soit du point de vue de l' organisation d'une page : ils se sont conformés à ce qui se faisaient avant eux, c'est-à-dire à ce dont les lecteurs avaient l'habitude : encarts, affiches, couvertures de magazines, pages de journaux... Il suffit donc de se référer à cela pour comprendre comment organiser toute l'information sur une page web.

Quel contenu rédactionnel pour mon site ?

Quand on a un projet de site internet, on se pose trop souvent la question : quels mots-clés devrais-je mettre sur mon site pour son référencement ? Or penser de cette façon c'est prendre le problème à l'envers : c'est en effet ce que l'on souhaite mettre en avant sur son site - produits, services, conseils, tutoriels... - qui déterminera ces mots-clés importants.

Donc le premier conseil que l'on donne à une personne qui souhaite avoir un site web est de définir elle-même de quoi il s'agit. C'est elle qui en eu l'idée et qui donc connaît les moindres détails du projet qu'il y a derrière, c'est donc la mieux placée pour en parler, pour en décrire les tenants et aboutissants...

Ensuite on recommande aussi à cette personne de demander à ses proches de décrire son projet, de façon à avoir différentes façons de voir et d'exprimer, en mots, de quoi il s'agit. Tout cela servira de base pour mettre en avant chaque partie du projet, sur les différentes pages du site.

Reste ensuite à organiser toutes ces idées et donc à choisir, pour chaque page, quelle partie du projet on mettra en avant, et avec quel vocabulaire. C'est de là que partira la rédaction elle-même, basée sur cette logique. Si l'on est bien concentré sur ce que l'on souhaite écrire, il ne faut pas oublier que l'on ne parle pas dans le vide, mais que, à l'inverse, l' on s'adresse à d'autres, à ceux des internautes que l'on veut voir venir et visiter le site.

Il convient donc de bien choisir les titres des pages, et le contenu des articles thématiques, pour donner envie à ces lecteurs cibles de venir consulter la page que l'on a construite pour eux. Un titre bien réfléchi qui, si on le lisait soi-même, nous donnerait envie de lire la suite, c'est le titre idéal. Ensuite à l'aide de tout ce que l'on a précédemment décrit pour soi en décrivant son projet et en le faisant décrire par d'autres, on pourra produire du contenu de qualité.

Là se posera aussi la question de la forme qu'il faut donner au texte, pour le rendre plus agréable à lire. Pour cela, comme dit dans l'introduction, il faut se référer à ce qui se fait déjà en matière de contenu rédactionnel dans les journaux, sur les affiches, les publicités... La façon la plus logique de procéder est la suivante :

  • un grand titre pour toute la page, qui donne le thème général : c'est la balise <h1>
  • des paragraphes entrecoupés d'intertitres pour donner du rythme à la lecture, et organsier le texte de façon hiérarchique : ce sont les balsies <h2>
  • des sous-paragrapahes sont nécessaires pour aller plus loin ? Qu'à cela ne tienne, on peut même uiliser des balsies <h3> pour les titrer eux aussi
  • ensuite on peut mettre des parties du texte en gras avec la balise <strong>, pour en souligner l'importance, voire mettre des mots en italique avec la balise <em>
  • enfin on peut aussi avoir recours à listes (comme ici) en utilisant les balises <ul> ou <ol> et les balises <li>.

Quelles images et quelles vidéos sur mon site ?

Une fois encore il faut là penser à ce que l'on a l'habitude de voir dans les journaux, les magazines et sur les affiches. On peut par exemple d'abord choisir si l'on placera une image en fond, c'est ce que font certains publicitaires pour attirer l'attention. Attention en revanche à choisir une image esthétique, ayant une définition assez bonne pour ne pas apparaître pixelisée, sinon on obtiendra le résultat inverse à celui que l'on souhaitait : l'internaute se détournera de la page du fait de son manque de qualité visuelle. De plus il faut que l'image amène quelque chose au propos que l'on développe dans le texte, sinon ce ne sera pas la peine de perdre son temps à la choisir puis à la mettre en place.

De la même façon il faudra aussi bien sélectionner les images que l'on placera dans le texte ou autour. Celles-ci devront illustrer parfaitement ce que l'on dit par écrit, être utiles au lecteur. De plus elles ne devront pas prendre trop de place, sinon la page risque de paraître trop chargée en contenu et décourager l'internaute qui la visite. Pour la même raison, et pour une question de logique de contenu, il n'est pas non plus recommandé d'utilisr trop de photos. Parfois une seule suffit et rien n'oblige à ce qu'il y en ait plusieurs.

D'ailleurs il en va de même pour la vidéo. Si elle donne plus d'information, étaye le propos, montre un exemple, ou présente une mise en situation du produit que l'on souhaite vednre sur le site, oui elle sera la bienvenue. Sinon, ce ne sera pas la peine de se forcer à en ajouter une, cela serait trop, inintéressant et certainement contreproductif.

Parfois une photographie, une illustration ou encore une infographie font suffisamment sens sans qu'il soit nécessaire d'alourdir le contenu d'une page avec une vidéo.

D'ailleurs si l'on place une vidéo dans une page, mieux vaut qu'elle soit hébergée ailleurs que sur le serveur qui contient les éléments qui constituent les pages du site, sinon elle risque de ralentir l'affichage de la page. Or c'est l'un des dangers : un internaute n'attend en général pas longtemps, se lasse au bout de 2 ou 3 secondes d'attente, et finit pas quitter le site s'il ne s'affiche pas dans ce très court délai.

Construire une page pour le référencement SEO

Passionné de nouvelles technologies et de Webmarketing, j'ai créé ce blog dans le but de partager mes expériences, découvertes et quelques astuces. J'ai 2 activités : chargé de Webmarketing pour un éditeur de solution informatique et je suis consultant en Webmarketing (SEO, SEA, SMM) en Freelance.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Guillaumeguersan 90 partages Voir son profil
Voir son blog