Magazine Culture

Avec DESERT, belle pop et beaux arts font bon ménage en Catalogne

Publié le 01 mars 2018 par Le Limonadier @LeLimonadier

On vous présente en exclusivité le nouveau clip du groupe catalan DESERT, illustrant leur tube " Sense Likes ", tiré de l'EP du même nom sorti sur le label de Brooklyn Cascine. Et on vous en parle. Bisous.

Au Limo, on a beau faire, mais la recherche du petit truc qui fait poper des étoiles dans nos cœurs, c'est un peu ce qui nous pousse à continuer de suivre l'actualité musicale... vous savez, cette piscine interminable toujours remplie à ras bord, et vraiment pas toujours potable. Mais un petit poisson avec des couleurs bariolées et étonnantes finit toujours par sortir du lot, pour se mettre à onduler et captiver notre regard. Et qui, sans qu'on arrive trop à l'expliquer, nous donne envie de frétiller à notre tour. Voilà comment on se retrouve à essayer de vous parler d'un groupe tout en vous imposant des images de gens et de poissons qui gigotent en rythme au bord d'une piscine.

Ce qui pourrait d'ailleurs faire l'objet d'une vidéo dans une exposition d'art contemporain n'est finalement pas si éloigné que ça du sujet, car il se trouve que ce groupe est le duo Desert, qui confectionne une pop très arty. Electronique, lyrique et chantée en catalan, celle-ci a réussi à nous toucher avec son brassage doucement turbulent de sons synthétiques, pour notre plus grand plaisir d'amateurs de pop électronique senti-mentale (avec du fond, donc).

Et on a beaucoup aimé leur tout nouveau clip illustrant le morceau " Sense Likes ", véritable tuberie qu'on est très heureux de déboucher pour vous en exclusivité. Au programme : beaux arts, nostalgie numérisée, fétichisme et recul post-Internet.

" Sense " signifiant " sans " en catalan, on comprend que le groupe nous parle ici d'absence. On le voit poser langoureusement au milieu de toutes ces natures mortes composées d'objets appartenant au passé, soulignant l'absence de distinction entre l'anecdotique et l'Art. Comme ces toiles du peintre Thomas Cole (1801-1848) saupoudrées de smileys, que l'ont peut voir comme une manière de souligner avec du recul et de l'humour le fait d'être nostalgique. Un sentiment désormais indissociable de notre époque, où regarder en arrière est ce qui semble faire vibrer le plus de monde... même si la surexploitation de celui-ci doit aboutir à des situations souvent anachroniques (marketing du mauvais goût qui en devient du bon et vice versa, se remémorer des époques que l'on n'a pas vécues, etc). Mais le fait de " liker " le passé semble être ici un simple constat, un paradoxe accepté s'il est lié avec une certaine forme de sincérité, c omme le laisse penser la dernière séquence du clip, toile de maître représentant un paysage ouvert et apaisé, avec un ordinateur portable au premier plan.

Du très bel ouvrage, tout comme les deux autres morceaux tirés de cet EP de Desert, que l'on vous conseille d'écouter pour :

Les multiples cascades mélodiques du morceau " Encara ",aussi addictives et agréables qu'une nuit blanche passée à grimper des montagnes gigantesques dans Zelda tout en se goinfrant de Chocobons. Une métaphore un tantinet ciblée, certes, mais qui vous a donné envie. Avouez.

Le remix de " Senses Likes " par le génial producteur new-yorkais Baltra, qui est en passant tout ce que vous souhaitez entendre sur un dancefloor en phase de préchauffage bien avancée, les mains en l'air en train de fantasmer un air chaud souffler ente vos doigts, un peu collants à cause de ce troisième mojito.

On attend la suite !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Le Limonadier 21723 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines