Magazine Cinéma

Critique : La fête est finie

Par Cinedingue @cinedingue

Critique : La fête est finie

Réalisation Marie Garel-Weiss

Scénario Marie Garel-Weiss
Salvatore Lista

Acteurs principaux

Zita Hanrot
Clémence Boisnard
Coralie Russier

Sociétés de production Elzévir Films

Pays d’origine

Drapeau de la France
 France

Genre drame

Durée 90 minutes

Sortie 28 février 2018

LA FETE EST FINIE, c’est l’histoire d’une renaissance, celle de Céleste et Sihem. Arrivées le même jour dans un centre de désintoxication, elles vont sceller une amitié indestructible. Celle-ci sera autant une force qu’un obstacle lorsque, virées du centre, elles se retrouvent livrées à elles-mêmes, à l’épreuve du monde réel et de ses tentations. Le vrai combat commence alors, celui de l’abstinence et de la liberté, celui vers la vie.

Premier film de Marie Garel Weiss, « la fête est finie » nous plonge dans le quotidien d’un centre de désintox, particulièrement dans la relation entre deux pensionnaires, Céleste et Sihem. Leur relation amicale va vite devenir elle aussi une addiction et les deux jeunes filles, ne parvenant pas à s’insérer dans ce système s’en trouveront éjectées. Face au retour à la vie réelle, leur union sera tantôt une faiblesse, tantôt une force. Ce premier film fougueux, aussi noir que solaire, doit sa grande réussite à son duo de comédiennes . Zita Hanrot qu’on avait découverte dans « Fatima » offre une nouvelle facette de son jeu, dévoilant une vraie fragilité. Clémence Boisnard irradie le film de sa force et de sa puissance. Fragilité, force, puissance, des qualificatifs qui représentent bien  ce premier film à découvrir absolument!

4

Publicités &b; &b;

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cinedingue 14810 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte