Magazine Culture

Chevalrex - Anti Slogan

Publié le 12 mars 2018 par Lamusiqueapapa @musiqueapapa
Chevalrex - Anti SloganDécidément, la pop française s'est rarement aussi bien portée. Après l'excellent disque de Barbagallo, voilà le retour de Chevalrex - un de mes disques préférés de 2016 - avec un album rempli à ras bords de mélodies rayonnantes. Plus encore que "Futurisme", "Anti Slogan" s'avance d'emblée comme une magnifique réussite. Les trois premiers titres ("Face aux mouvements du coeur #1", "L'adversaire", et "Bonjour, c'est moi") sont dès la première écoute assez irrésistibles, nous transportant littéralement avec ce mix idéal entre paroles mélancoliques et tempo enjoué . Le chanteur, compositeur et aussi illustrateur Rémy Poncet a cherché à faire un disque plus ouvert que le précédent, avec des arrangements de cordes luxuriants : quelque chose de rarement entendu (et surtout rarement réussi) en France.
Chevalrex - Anti SloganIl s'est pour cela bien entourer en s'adjoignant les services de Mocke - guitariste de Holden, et héraut d'une pop hexagonale aux sonorités différentes, déjà aperçu entre autres aux côtés de Arlt - ou Olivier Marguerit alias O, qui lui en plus d'officier en solo, est intervenu pour les trop rares Syd Matters - à quand une suite à leur chef d'oeuvre "Brotherocean" sorti il y a déjà huit ans ? "Anti Slogan" est donc malgré toutes les excellentes sorties musicales du moment  (Dominique A, David Byrne ou of Montreal pour ne citer qu'eux), mon disque de la semaine et sans doute bien plus. Ce n'est - pour moi - pas un mince exploit. 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lamusiqueapapa 3839 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines