Magazine Conso

Pourquoi les oiseaux meurent

Publié le 17 mars 2018 par Lorraine De Chezlo
POURQUOI LES OISEAUX MEURENTde Victor Pouchet
Roman - 180 pages
Editions Finitude - septembre 2017
En Seine-Maritime, des oiseaux brusquement sont tombés. Notamment à Bonsecours, dans l'agglomération rouennaise. Cela interpelle peu de monde, sauf un jeune parisien qui a grandi dans cette ville normande, et cherche à tout prix une explication au phénomène intrigant.
Ce jeune auteur (né en 1985 !) écrit comme un Proust à l'écart du temps. Ce roman court est comme une courte autobiographie d'un rêveur dilettante qui s'improvise enquêteur, comme un récit personnel qui se voile d'une investigation historique et scientifique. On voyage avec Victor Pouchet, dans ce récit à la première personne, qui nous appelle à quitter Paris pour Rouen puis Le Havre, à quitter ces évènements contemporains absurdes pour l'enfance et plus en amont, pour la grande Histoire jusqu'à y croiser son ancêtre Felix-Archimède Pouchet.Au-delà du plaisir à lire des pages sur des lieux qui me sont familiers (le Muséum d'Histoire naturelle de Rouen, la ligne de train Paris-Le Havre, la colline de Bonsecours....), j'ai bien apprécié cette découverte de l'univers scientifique rouennais au XIXe siècle, des débats qui agitaient les pros et anti thèse de la génération spontanée, les expérimentations d'alors, et la figure d'un botaniste rouennais presqu'oublié, presqu'humilié. Extrait :"Je lui avais dit : Rien ne tombe sur rien par hasard. J’ai l’impression que les oiseaux se sont écrasés sur moi, sur mon village, sur mon enfance, ou peut-être sur tout autre chose. Sur nous. Sur notre obsession pour les chutes. Les journaux nous épuisent avec la crise, avec leur « sentiment collectif d’écroulement ». C’est devenu une deuxième peau, la crise."
Il y a de l'humour, il y a du recul sur la société actuelle avec le regard de l'incompris, de celui qui n'est pas tout à fait à la place qu'il faudrait, de celui qui fait un pas de côté, qui prend le temps du superflu ou de l'inutile. Il y a un homme qui résolument veut se refondre dans son milieu, à son échelle, et tirer à lui le fil d'un évènement inexpliqué mais circonscrit.
Un roman qui a eu peine à me convaincre, mais qui s'avère d'une musique singulière et affirmée.
L'avis de Nadège - Les mots de la fin
L'avis d'Eric Poindron - Curiosa Etc

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lorraine De Chezlo 64 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines