Magazine Culture

Peri Reed, tome 1 : Drafter, Kim Harrison

Par Les Griffonneuses
Bonjour à tous !Présentation aujourd'hui d'un livre qui traînait depuis longtemps dans ma bibliothèque et pour lequel j'ai enfin trouvé un peu de temps !L'histoire :Peri est une Drafter. En tant quelle, elle a la faculté mentale de revenir dans le temps, avec pour conséquence une perte de mémoire plus ou moins importante. Pour assurer la bonne réussite de ce mécanisme, ils doivent toujours être assistés d'Ancre, qui leur permettent de faire resurgir les événements importants et effacer la réalité qui a été altérée.Peri travaille pour Opti, une agence gouvernementale qui agit dans l'ombre dans l'objectif de protéger les citoyens du monde entier des menaces politiques qui peuvent peser sur eux.Pourtant, lorsque Peri découvre une liste d'agents corrompus, elle comprend qu'elle a été manipulée par Opti à son insu, par le biais de souvenirs implantés en elle suite à ses nombreux rétrochronages. Elle n'aura alors d'autre choix que de rejoindre un vétéran de l'opposition, ayant autrefois travaillé pour Opti et déserté ses rangs.Sans réellement savoir pourquoi Peri va lui faire confiance et va tenter le tout pour le tout afin de faire tomber Opti et sa branche véreuse. Mais ses employeurs ne sont pas décidés à laisser s'échapper leur meilleur élément et emploieront tous les moyens pour lui faire oublier ses récentes découvertes.Peri Reed, tome 1 : Drafter, Kim HarrisonMon avis :Je m'attendais en ouvrant ce livre à un univers un peu science-fiction et sur ce plan, je n'ai pas été déçue, l'aventure s'ajoutant à cette caractéristique.Il y a du très bon et du moins bon dans cette histoire, ce qui en fait un livre intéressant mais avec pas mal de couacs.En effet, le principe des rétrochronages est super intéressant. J'ai adoré cette possibilité de Peri de revenir dans le temps pour seulement quelques secondes, pour éviter le déroulement d'un événement dramatique. Pourtant, si rétrochronage n'évite que le déroulement de quelques secondes, les conséquences sur sa mémoire peuvent aller parfois jusqu'à plusieurs années !J'ai beaucoup aimé le paradoxe que cela crée dans le personnage de Peri. C'est une agente compétente, investie à 100 % dans son travail, qui aime ce qu'elle fait et à une confiance aveugle dans ses collaborateurs. Elle a une personnalité forte et pense savoir distinguer le bien du mal.Pourtant, à chaque retour dans le temps, elle devient une personne totalement vulnérable, à la merci des mensonges servis par les personnes qui tentent de la manipuler depuis des années.Le lecteur assiste alors, impuissant, à la manipulation dont elle fait l'objet puisqu'à chaque fois qu'elle comprend la vérité, ses employeurs se débrouillent pour la forcer à rétrochroner et ainsi lui faire oublier ses récentes découvertes. Il en naît un véritable sentiment de frustration qui pousse à avaler les pages pour en connaître le dénouement.A ce titre, il y a quelques longueurs, certains rétrochronages font traîner le déroulement de l'histoire et auraient pu être occultés. L'inconvénient est que la perte de mémoire de Peri implique toujours un temps de latence le temps que l'action reprenne, coupant un peu les découvertes dans leur élan.Malgré tout, l'histoire est bien conçue, complexe, nécessitant toute l'attention du lecteur pour qu'il en comprenne tous les enjeux. Elle est bien ficelée et laisse apparaître la totalité de ses enjeux à l'extrême fin, les éléments étant distillés les uns après les autres...Manipulation, trahison, fausse alliance et mensonges, voilà les éléments qui constituent cette histoire, chacun des éléments nouveaux apportant son lot de rebondissements. Rien n'y est jamais acquis et toutes les "certitudes" sont à prendre avec la plus grande précaution sauf à se prendre en renversement de situation en pleine tête.La fin me frustre un peu toutefois, même si elle s'explique parfaitement au regard de la personnalité indépendante et électron libre de Peri. On ne peut souhaiter à cette série que la traduction de la suite car l'univers est beaucoup trop complexe pour que je me sente d'attaque à le lire en VO !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Les Griffonneuses 2771 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines