Magazine Culture

Colette Suzanne Dacheville (1932-2018)

Publié le 30 mars 2018 par Hunterjones
Colette Suzanne Dacheville (1932-2018) Elle avait un prénom de garçon, mais était tout ce qu'il y a de plus Femme.
Celle qui se choisira le pseudonyme de Stéphane Audran s'est éteinte à l'âge de 76 ans cette semaine.
15 choses que l'on sait de Stéphane:
Colette Suzanne Dacheville (1932-2018) Elle est née Collete Dacheville à Versailles et perd son père, médecin, quand elle a 6 ans et sa soeur ainée en bas âge. Sa santé sera fragile entre 6 et 15 ans, ce qui rend sa mère extraordinairement couveuse par rapport à elle.
Elle a étudié le théâtre avec Delphine Seyrig, Micheal Lonsdale, Laurent Terzieff et Jean-Louis Trintignant.
Elle a marié Jean-Louis Trintignant, il a 23 ans, elle en a 22. Mais Jean-Louis craque pour Brigitte Bardot deux ans plus tard, sur le tournage de Et Dieu... Créa La Femme. Le divorce est immédiat.
Colette Suzanne Dacheville (1932-2018) Elle a joué au théâtre, puis dans des courts et des longs métrages de Daniel Costelle, Eric Rohmer, Jacques Becker ou Hervé Bromberger à ses débuts.
C'est Gérard Blain qui présente Stéphane à Claude Chabrol, qui vient de connaître un gros succès avec Le Beau Serge. Elle veut jouer pour lui. Chabrol lui offre un petit rôle dans Les Cousins. À la fin du tournage, ils sont un couple.
Colette Suzanne Dacheville (1932-2018) Elle connaît peu de succès pendant presque 10 ans, mais Chabrol et elle sont amoureux. Ce dernier la fait tourner dans Les Bonnes Femmes, ce qui lui fait une amie pour la vie: Bernadette Lafont. Chabrol et Audran se marient en 1964.
C'est l'excellent Les Biches, de Chabrol, en 1968, qui révèle vraiment Stéphane Audran. Jean-Louis Trintignant est aussi à l'écran en sa compagnie. La chimie est excellente. Elle y joue une bourgeoise, froide et possessive. Égoïste aussi. Un rôle qui lui collera à la peau. Et qu'elle rendra toujours avec brio. Chabrol dira d'elle qu'il a trouvé celle qui incarne le mieux ce qu'il veut montrer de la classe dominante. Du laid, dans une grande part de beauté.
Colette Suzanne Dacheville (1932-2018)
Elle jouera sous la caméra de Chabrol un rôle qui lui donne comme nom de personnage "Hélène". Bien que le personnage soit toujours différent, il a en commun son actrice, Audran, et sont toute intelligente, douée d'un tempérament calme, qui se sacrifient pour préserver l'ordre bourgeois qui les définit dans une large superficialité. Elles sont indépendantes et aussi indépendantes que ravissantes. La femme contemporaine qu'incarne Audran est fort séduisante, malgré bien des défauts. Le cycle "Hélène" ou "Pompidolien" de Chabrol/Audran comprend les films La Femme Infidèle, Le Boucher, La Rupture et Juste Avant La Nuit.
Colette Suzanne Dacheville (1932-2018)
L'extraordinaire film Le Charme Discret de la Bourgeoisie, de Lui Bunuel, traite, une fois de plus de la bourgeoisie sous un oeil moqueur et absurde. Audran y brille. Le film est si fameux qu'il raflera l'Oscar du Meilleur Film en Langue Étrangère à la remise de prix de 1973. Ce sera le seul succès, la seule vitrine Étatsunienne de Stéphane Audran de sa carrière. Karl Lagerfeld lui avait dessiné ses costumes pour le film.
Colette Suzanne Dacheville (1932-2018)
Elle jouera dans Vincent, François, Paul...et les Autres de Claude Sautet, dans Sans Mobile Apparent de Phillipe Labro et fait ses débuts en comédie sous la direction de Michel Audiard dans Comment Réussir Quand On est Con et Pleurnichard.
Ne devenant jamais populaire aux États-Unis, elle tournera tout de même pour Orson Welles (dans un de ses nombreux projets inachevés), Anatole Livak, Peter Collinson, Samuel Fuller et David Giler dans une suite ratée de The Maltese Falcon.
Colette Suzanne Dacheville (1932-2018)
En 1978, Chabrol fait passer Isabelle Huppert dans un rôle plus important que le sien. Le flambeau passe tranquillement d'une muse à l'autre. Violette Nozière offre un rôle de mère du personnage principal à Audran. Elle y joue une femme très éloignée de la bourgeoise habituelle qu'elle incarnait sous Chabrol. Les symboles d'une fin de cycle sont nombreux. Deux ans plus tard, ils divorceront.
Dans les années 80, elle joue dans Le Sang des Autres et Poulet au Vinaigre. Dans Les Saisons du Plaisir. Arlette et La Fille de Monaco. Dans Coup de Torchon et Mortelle Randonnée. Elle joue des femmes méchantes, aigries, mystérieuses. Elle fait aussi de la télé, dont L'Amour en Héritage. Son rôle le plus marquant sera pour Gabriel Axel dans Le Festin de Babette. Axel préfèrera Audra à Catherine Deneuve pour le rôle de Babette.
Colette Suzanne Dacheville (1932-2018)
Dans les années 80, elle commence à souffrir de troubles psychosomatiques comme une fatigue chronique persistante. Elle explorera toute sorte de type de médecine afin de contrer tout ça.
Dans les années 90, elle joue dans Jours Tranquilles à Clichy et Betty avec la fille de Jean-Louis, feu Marie. Elle sera signataire du manifeste des 343, jurant qu'elle ne serait plus capable de prendre une telle décision de nos jours.
Colette Suzanne Dacheville (1932-2018)
Elle aura gagné l'ours d'argent de la meilleur actrice pour Les Biches, Le prix d'interprétation féminine du 18ème festival de San Sebastian pour Le Boucher, Le BAFTA de la meilleure actrice aux British Academy Film Awards pour Le Charme Discret de la Bourgeoisie ET Juste Avant La Nuit, Le César de la meilleure actrice dans un rôle secondaire pour Violette Nozière, puis le Robert de la meilleure actrice dans un premier rôle pour Le Festin de Babette.
La douceur lasse, la grâce féline, la risible bourgeoise, la chaude femme de glace est devenue silence.
Et mémoire.
Bonne nuit, Stéphane.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hunterjones 432 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines