Magazine Culture

J'ai lu : j'agonise fort bien merci

Par Venezia
J'AI LU : J'AGONISE FORT BIEN MERCI
J'Agonise Fort Bien, MerciOren MillerEditions de L'Homme Sans NomPolar Fantastique, Thriller
Sainte-Marie-La-Grise. Son cadre exceptionnel près de la Côte d’Emeraude en fait une destination de vacances des plus prisée. De magnifiques paysages, un mystérieux folklore breton et des morts qu’on a aidés à trépasser raviront les plus aventureux d’entre vous. Profitez de l’hospitalité chaleureuse des habitants qui sauront vous mettre à l’aise. Afin d’apprécier pleinement votre séjour, veillez cependant à respecter trois règles : 1 Écoutez toujours les murmures de ceux que vous ne voyez pas. 2 Gardez-vous des créatures sinistres qui frappent avant d’entrer. 3 Soyez sage. Très sage.


MON AVIS(Sans aucun Spoiler, non, ce serait vraiment stupide)

Plume précise, efficace et habile, travaillée, originale, j'ai vraiment adoré déguster cette lecture. Déguster ? Non "dévorer" serait plus juste, mais la plume est fine, l'intrigue aussi, donc "déguster" est le terme adéquat. Et c'était divinement bon ! lol 
L'autrice a choisi la Bretagne pour planter son roman,  dans une petite station balnéaire totalement fictive, du nom de Sainte-Marie-la-Grise, près de Dinard. On y retrouve la Bretagne de 1950, où l'on vit avec ses éternelles légendes et ses croyances empreintes de magie, sans compter quelques petites superstitions bien ancrées, et des cerveaux retors de quelque nature humaine encline à la perversion...

Les personnages sont excellents, on suit "l'enquête criminelle" de nos deux principaux protagonistes : Evariste Fauconnier, notaire fin d'esprit, épicurien et pince sans rire, et son commis, Isabeau Le Du, orphelin, mais natif de Sainte-Marie, ambitieux et loin d'être stupide même si parfois il montre un brin de naïveté. Et ces deux là sont déjà deux mystères à eux seuls, sans compter l'humour omniprésent tout au long du roman car les joutes verbales sont tout à fait délectables.Un petit air de Sherlock Holmes et du Dr Watson en plus modernes, sans oublier la véritable rencontre avec la grande Agatha Christie lors d'une soirée ! J'ai beaucoup aimé ce clin d'oeil.Et puis il y a Georges, l'infaillible majordome, Agathe et Dorian Lozach'mer dont la mère, Catherine, a été assassinée, raison de la présence d'Evariste à Sainte-Marie-la-Grise. Eux, et bien d'autres villageois dont le lecteur fait la connaissance tout au long du récit, le maire, le médecin, le curé, l'herboriste... Personne n'est inutile à l'enquête, tout le monde sait ou cache quelque chose... La suspicion plane, et l'ombre de l'assassin plane aussi, partout et tout le temps, il sait tout... Et tout a une importance, même la moindre petite remarque, le moindre petit détail... 

J'ai échafaudé tellement d'hypothèses au cours de ma lecture que forcément le dénouement ne fut pas une totale surprise, mais il est extrêmement bien amené, je ne fus pas déçue bien au contraire. Ce roman est un must du genre.On relève quelques coquilles, oublis de ponctuation ou fautes minimes mal corrigées, mais le roman est tellement bon, le plaisir n'en a pas été gâché.Un second roman est sorti avec les personnages d'Evariste Fauconnier et d'Isabeau Le Du, je me suis empressée de le commander chez mon libraire, il s'agit de "A présent, vous pouvez enterrer la mariée". Même dans le titre, on retrouve l'efficacité un tantinet caustique d'Oren Miller, elle est une autrice à suivre. Incontestablement.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Venezia 8 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines