Magazine Culture

Paul Éluard – Nudité de la vérité

Par Stéphane Chabrières @schabrieres

Paul Éluard – Nudité de la véritéJe le sais bien.

Le désespoir n’a pas d’ailes,
L’amour non plus,
Pas de visage,
Ne parlent pas,
Je ne bouge pas,
Je ne les regarde pas,
Je ne leur parle pas
Mais je suis bien aussi vivant que mon amour et que mon désespoir.

*

The Nakedness Of Truth

I know it well.

Despair has no wings,
Nor has love,
No countenance:
They do not speak.
I do not stir,
I do not behold them,
I do not speak to them,
But I am as real as my love and my despair.

1924

***

Paul Éluard (1895-1952)Mourir de ne pas mourirCapitale de la douleur

(1926) (Poésie/Gallimard)Selected Poems
(Calder, 1988)
– Translated by Gilbert Bowen.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Stéphane Chabrières 13365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines