Magazine Culture

Mon avis sur Le Diable vit à Notting Hill de Rachel Johnson

Par Ptiteaurel62 @TheLovelyTeach
Mon avis sur Le Diable vit à Notting Hill de Rachel JohnsonLes Fleming sont de retour à Notting Hill ! Après six ans passés à la campagne, Mimi et Ralph retrouvent leur coin hyper branché de Londres, avec ses habitants encore plus riches, plus flashy, plus avides. Au moment où Mimi cherche à donner un nouveau souffle à sa carrière de journaliste, elle tombe amoureuse de la diabolique Farouche, une artiste hyperconceptuelle qui enflamme le Tout-Londres. Et ce n'est que l'une des aventures ultrahot de ce roman écrit au vitriol.
Date de sortie : 14 février 2018Editeur : Le livre de poche RomancePrix: 7.20 eurosPages : 345 pages
Note :Mon avis sur Le Diable vit à Notting Hill de Rachel Johnson
Avant de vous donner mon avis , je tiens à remercier Léa des éditions Le Livre de poche Romance pour m'avoir permis de lire en SP ce roman. 
Mon avis : Même si le style est fluide et que les propos satiriques sont là pour nous tenir en haleine, je ne suis pas parvenue à entrer dans l'histoire avec des personnages qui sont aseptisés et qui sont à mon sens trop caricaturaux. J'ai bien compris que l'auteur utilisait l'exagération afin de faire passer son message mais ces personnages de la haute société n'ont pas su trouver un écho en moi. 
Clare Sturgis est une femme mariée avec Gideon et malheureusement leur couple n'est pas au beau fixe étant donné que son mari est plus intéressé par le fait de s'occuper personnellement des stagiaires que de s'occuper de sa famille. Je n'ai pas réussi à m'attacher à cette femme car elle mène son monde à la baguette et elle a eu une drôle de façon de concevoir Joe . Les raisons lui incombent et je ne suis pas là pour la juger mais quand je vois le déroulé de l'intrigue , je me dis que cette décision n'est vraiment pas anodine et que Joe finira sans doute par poser les questions qui fâchent. 
Meredith Blacker fait également partie de ce groupe de mondaines qui aime attirer l'attention sur elles mêmes mais qui ne va pas supporter que sa quiétude soit bouleversée par des travaux bouleversants et avouons le assez étonnanst. Altastar a accordé des permis de construire permettant aux propriétaires des lieux de multiplier leur sous sol donc de creuser plusieurs sous sols supplémentaires. Le but ? Simplement d'y installer des salles de cinéma privatives ou d'autres choses tout aussi inutiles que futiles. 
Mimi Flemming est au centre de toute notre attention car elle est clairement une des intrigues principales et malheureusement , je n'ai pas non plus réussi à être emportée par son histoire. Fait elle sa crise de la quarantaine? Toujours est il que cette ancienne journaliste, désormais mère au foyer et mère de 4 enfants , va péter les plombs et se laisser emporter par une liaison inattendue et révélatrice. Mariée à Ralph, elle aussi aura des soucis de couple mais qui ne seront pas du même ordre que ceux de Clare... quoique....Nous découvrons ses 4 enfants (Posy, Cas, Mirabel et Julian)  et nous aurons un autre regard sur les événements quand nous lirons grâce au blog de son aînée. Mirabel va en effet analyser les conversations et les gestes de ceux qui l'entourent pour en déduire les conclusions qui s'imposent. Les combats menés n'ont pas réussi à attirer mon attention et je trouve cela vraiment dommage . Je m'attendais sans doute à plus d'humour, à plus de romance et je suis restée spectatrice de ma lecture sans vraiment m'y plonger. 
Bref, vous l'aurez compris, je suis passée complètement à côté de cette lecture et je vous laisse vous faire votre propre avis. Evidemment mon avis n'implique que mon ressenti et peut être avez vous lu et apprécié ce roman. Peut être est ce le fait que ce soit le 3ème tome d'une saga et que la multitude des personnes ne m'a pas permis d'entrer dans l'histoire. 
Pour commander ce roman, cliquez ci dessous

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ptiteaurel62 39946 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines