Magazine Culture

The Curse : The Kiss de Marie Rutkoski : Le grand final !

Publié le 09 avril 2018 par Tanja @HaKo_niwA

The Curse : The Kiss de Marie Rutkoski : Le grand final !

The Curse est une trilogie young adult signée par l’auteure américaine Marie Rutkoski. Après un premier tome prometteur m’étant en place l’univers des deux héros Kestrel et Arin, le second tome nous avait laissé sur un cliffhanger de fou. Le début de cette trilogie est vite devenue un coup de cœur pour moi. L’histoire était intéressante, l’univers passionnant, et l’histoire d’amour naissante très crédible. L’écriture est fluide et légère, un tourne de plus en plus vite les pages emporté par le rythme effréné. L’auteur nous tient par la plume et ne nous laisse pas reprendre notre souffle.

The Curse : The Kiss de Marie Rutkoski : Le grand final !
La guerre a éclaté. Arin se retrouve au centre des affrontements, avec l’Orient comme allié et, pour ennemi, l’Empire qui l’avait réduit en esclavage. Il est enfin parvenu à fermer son esprit au souvenir obsédant de Kestrel, même s’il ne parvient pas tout à fait à l’effacer de sa mémoire. Mais sa décision est prise : il n’a plus que faire de celle qui, le croit-il, soutient l’Empereur envers et contre tout, malgré les innocents massacrés, malgré le danger qui menace Arin et les siens…
Mais la vérité est tout autre.
C’est loin au nord, dans un des nombreux camps de travail impériaux, que dépérit peu à peu Kestrel, fiancée déchue de l’héritier de l’Empire. Droguée – une façon de s’assurer de son obéissance -, elle risque de perdre un peu plus chaque jour, comme les prisonniers qui l’entourent, tout souvenir de sa vie passée. Déjà, plus au sud, les combats font rage, et les vies d’Arin et de Kestrel se retrouvent prises entre le marteau et l’enclume… Pour elle comme pour lui, l’heure est venue de jouer cartes sur table. Mais quand les enjeux sont aussi élevés, est-il vraiment possible de remporter la mise ?

Les personnages de Kestrel et d’Arin sont attachants, et leur histoire d’amour tout autant. Marie Rutkoski excelle à nous faire languir, elle excelle tout autant dans l’écriture des sentiments qui les bouleversent tous les deux. Ce dernier tome est un parfait mélange entre l’histoire d’amour de nos deux personnages et de la guerre qui déchire leurs pays respectifs. On trouve son compte de baisers et de coups d’épées !
Cette fois la romance prend une place importante, ça plaira ou ça plaira pas, mais il faut bien conclure l’histoire commencé dans le premier tome entre nos deux tourtereaux. Rien ne va se dérouler comme ils auraient pu le croire, et même si on sait que ça va bien se terminer, l’essentiel est de savoir comment ils vont y arriver. J’ai vraiment adoré cette partie. Je suis sans doute fleur bleue, mais leur romance est très bien écrite et ça ne fait jamais de mal.

J’ai aussi beaucoup aimé le personnage de Shorar, le frère de la Reine, avec son humour et son second degré. Il est vrai qu’il y a  assez peu de rôle secondaire ces derniers sont assez peu fouillé pour laisser place aux deux héros. Mais qu’importe car c’est leur histoire histoire qui nous intéresse en premier lieu.

Alors oui il y a des petites choses qui m’ont un peu fait tiquer attention spoiler (surligner pour voir le texte). Arin arrive bien trop facilement à extraire Kestrel de sa prison, sur le chemin du retour personne ne les suit et personne ne semble avoir envie de la retrouver alors que c’est une prisonnière assez importante. C’est vraiment la partie qui m’a le plus dérangée parce que peut crédible. Après je peu comprendre cette facilité de scénario pour en arriver à ce qui était important que Kestrel et Arin apprennent à se connaître et à s’aimer.

J’aurais donc grand plaisir à lire de nouveaux un livre de Marie Rutkoski tant elle m’a donné des frissons avec cette trilogie. Je me suis attachée à ses personnages et à leur histoire. La trilogie The Curse est une véritable réussite, je la recommande donc fortement, sauf si vous êtes allergique aux romances. Si elle était moins présente dans les deux premiers tomes, ici elle prend toute la place qui lui revient. 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tanja 763 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine