Magazine Culture

Les mondes de Sam

Par Lecoindaudrey @LeCoindAudrey
Couverture Les mondes de Sam
Auteur : Keith StuartEditions : Milady
Collection : -Nombre de pages : 480 pagesDate de parution : 14 Mars 2018
Format : Numérique


Le pédiatre nous a annoncé que Sam se situait dans la partie haute du spectre de l’autisme. Les moins atteints. Il a des difficultés de langage, redoute les interactions sociales, déteste le bruit, et devient agressif quand il a peur. Mais le message est clair : nous ne sommes pas à plaindre par rapport à d’autres parents. 
Avant, Alex et Jody s’aimaient. Mais leur couple est mis à rude épreuve depuis la naissance de Sam. Leur fils, atteint d’autisme, n’est pas un enfant comme les autres. À force de fuir ses responsabilités de père, Alex condamne Jody à porter un fardeau trop lourd, et la séparation devient inévitable. Du jour au lendemain, il se retrouve au chômage, à squatter le canapé de son ami Dan, et se sent totalement démuni quand il doit assumer la garde de son fils. Mais ce dernier va l’initier à un jeu vidéo qui va l’aider à se sortir de cette impasse : Minecraft. Ensemble, ils vont poser les bases d’un autre monde et d’une relation nouvelle.
     
      
"
Dès l'annonce de sa sortie, ce roman était dans la catégorie : A lire absolument. En haut de ma liste d'envie et grâce à NetGalley et Milady, l'occasion s'est présentée, mais j'ai toutefois attendu un jour particulier pour le lire, en relation avec le roman : La journée internationale de l'Autisme. Ma façon d'y participer tout en apprenant sur ce trouble.
Ce roman n'est pas une fiction, car je pense sincèrement qu'il est impossible d'écrire en imaginant simplement un dixième des difficultés que rencontrent les parents comme l'entourage d'une personne autsite. Keith Stuart nous raconte à travers le personnage d'Alex, SON histoire et plus particulièrement celle de son couple et de leur fils, Sam.
Après huit années à gérer au mieux sur tous les plans, Jody craque et met à la porte Keith qui est un mari et un père démissionaire. Bien décidé à reconquérir sa femme, mais surtout son fils, Keith se livre de A à Z, mettant en avant ses défauts et lacunes, pour les corriger et percer la coquille de Sam.
Sam est un petit garçon très particulier, mais des plus attachants. Je me suis souvens mise à la place de sa mère et même avec tout l'amour qu'elle peut lui porter, elle est parfois totalement dépassée. Déjà qu'un enfant demande beaucoup d'attention, mais l'autisme rajoute une barrière entre l'enfant et le parent. Cela n'a fait que renforcer le respect que j'ai déjà pour tous les parents d'enfants touchés par l'autisme. Je m'excuse auprès d'eux, comme auprès de leurs enfants si j'utilise mal les mots, ma crainte durant cette chronique, c'est bien cette maladresse que pourrait me cataloguer facilement dans une catégorie où je me refuse d'y mettre un orteil : Ceux qui les discriminent ou les insultent.
Keith Stuart nous montre sa famille dans sa globalité, son travail, son couple,mais c'est bien la création d'un lien avec Sam qui trône dans ce roman ou plutôt cette autobiographie. On ne peut pas rester de marbre, du moins, je ne l'ai pas été ! Même si les larmes étaient sur le point de tomber, j'ai réussi à me retenir, non pas par pudeur (On en parle de la façon dont j'ai terminé pour certains romans ?), mais pour que l'histoire de Sam soit belle, d'un bout à l'autre !
Une très belle lecture qui reste l'une des plus marquantes et que je conseillerais pendant un sacré moment donc ne vous énervez pas si la couverture revient de temps à autre parmis les rendez-vous littéraires ☺ En attendant : Craquez pour ce livre est tout ce que j'ai à ajouter !
Les mondes de Sam

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lecoindaudrey 3746 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines