Magazine Cuisine

Restaurant Hôtel Arcé à St-Etienne-de-Baïgorry

Par Gourmets&co

© Gourmets&co

Une étape ou un séjour de paix et de sérénité

Il suffit de passer le pont, à la sortie du village, pour apercevoir l’hôtel Arcé, niché dans le feuillage au bord de la rivière la Nive, et au pied du col d’Ispéguy. Un ancien fronton prouve que dans ce lieu plusieurs générations se sont succédées pour accueillir les clients venus chercher le calme et la beauté apaisante des paysages alentour.

Déjeuner en terrasse - copie

Une terrasse idéale aux beaux jours pour le petit déjeuner ou les repas, bercé seulement par le son de l’eau du gave qui coule à vos pieds et à l’ombre de platanes presque centenaires. Demeure basque typique sur des tons blancs et rouges, la bâtisse s’est transmise de père en fils et de mère en filles depuis la fin du XIXème siècle. Au fil des décennies et de la personnalité des différents héritiers, l’hôtel s’est agrandi, amélioré, modernisé mais sans excès, pour aujourd’hui offrir une piscine que l’on atteint en franchissant le pont métallique au-dessus de la Nive. En prime, tennis et quelques prestations technologiques a minima. On ne vient pas ici pour traiter des affaires ni « communiquer » avec le monde mais bien pour s’en détacher l’espace de quelques heures ou de quelques jours.

Le chef - copie

Comme depuis toujours, le travail se divise en deux parties : Pascal Arcé est en cuisine depuis un bon moment et sa femme Christine s’occupe de l’organisation de l’hôtel et de l’accueil comme du bien-être des clients. Ils vont bientôt passer le témoin à leur fille ainée qui va revenir de son expérience parisienne, dont une partie chez l’ami Etchebest, pour apporter sa pierre à l’édifice.

En cuisine, Pascal travaille des plats classiques basques avec les meilleurs produits de la région mais n’hésite pas à proposer quelques assiettes plus personnelles.

La Piperade © Gourmets&co

On retrouve avec plaisir l’incontournable Piperade, cette omelette basque servie ici avec du jambon Bellota poêlé et des chipolatas.

Truite © Gourmets&co

La Truite du vivier est au bleu et largement arrosée de beurre blanc à peine moutardé, et une cassolette de légumes.

palombe © Gourmets&co

Plat obligatoire pendant la saison de chasse, la Palombe que l’on attend dans les montagnes comme le messie, est entière, désossée ou non, avec son toast des abattis, flan de châtaignes, potimarron, raisins secs, ventrèche et le tout flambé au cognac. Ça calme les appétits les plus féroces…

Le Gâteau basque, autre indispensable de la région, véritable gourmandise irrésistible, est inspiré de la recette de la grand-mère du chef Pascal, avec plus de crème pâtissière que la normale mais qui demeure tout à fait agréable.

Feu d'hiver © Gourmets&co

Soirées au coin du feu de cheminée, en automne, dans le grand salon confortable, chambres au calme et de bon confort, gentillesse à tous les étages, et une étape ou un séjour de paix et de sérénité où la marche à pied est le meilleur des remèdes.

10 - Copie
Route du col d’Ispéguy
64430 St-Etienne-de-Baïgorry
Tél : 05 59 37 40
www.hotel-arce.com
Ouvert du 30 mars au 4 novembre
16 chambres de 100 € à 180 €
Petit déjeuner : 18 €

Restaurant
Ouvert du 30 mars au 4 novembre
Fermé mercredi et jeudi midi à partir du 15 septembre
Fermé lundi midi sauf en août
Menu : 35 € (3 plats)
Saveurs du Pays : 39 € (3 plats)
Carte : 50 € environ

Chambre avec terrasse
Piscine

Lire la suite: Chez Château à Esquiule (64)

Retrouvez la totalité des articles « Reportage Pyrénées Atlantique » dans le lien ci-dessous:
http://www.gourmetsandco.com/tag/reportage-pyrenees-atlantique/


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gourmets&co 44282 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines