Magazine Entreprise

Comment ouvrir un magasin de vêtements ?

Publié le 12 avril 2018 par Addictgroup

Choisir une activité commerciale qui plaît, trouver le financement nécessaire et hop, on se lance ! Cela semble facile à réaliser, mais en réalité toute personne avec un minimum de bon sens vous confirmera qu’avant de se lancer dans une activité commerciale, celle d’ouvrir un magasin de vêtements, il faut une préparation avant le projet et une bonne gestion durant l’exploitation.

Quelles sont les étapes à suivre ? Quels sont les bons conseils à connaître, côté financier ? Quel outil de gestion utiliser pour maintenir son activité sur la bonne voie ? Toutes ces questions méritent réflexion pour réussir son projet.

Les principales étapes pour la création d’un magasin de vêtements :

Des idées, de l’anticipation, un bon sens des affaires et beaucoup de confiance, telles seront vos alliés lorsque vous décidez de vous lancer dans le monde des affaires, qu’elles soient petites, moyennes ou grandes. Pour ouvrir un magasin de vêtements, voici quelques étapes indispensables à prendre en compte :

Étape 1 — Réaliser une étude de marché

Réaliser une étude de marché n’est pas toujours une mince à faire. Et parfois, cela demande des compétences particulières, notamment sur la capacité à interpréter les données statistiques et à faire les ajustements nécessaires. Si vous avez prévu un budget pour l’étude de marché, la première solution consiste à se tourner vers les spécialistes dans ce domaine. Dans le cas contraire, si votre budget s’avère être assez serré, pensez à ne pas négliger les éléments suivants :

  • L’environnement économique : la clé réside dans la collecte d’informations clés et pertinente, par exemple le nombre de vos concurrents directs et indirects qui exercent leur activité dans la même zone de chalandise que vous. Il vous faut également prêter attention sur l’évolution de la demande tout en accordant de l’importance aux pouvoirs d’achat de vos clients potentiels. Détenir les bonnes informations et savoir les interpréter et les exploiter vous permet d’établir une stratégie efficace pour mieux vous positionner sur le marché.
  • L’étude qualitative : contrairement à l’étude de l’environnement économique, l’étude qualitative n’est pas quantifiable. Cette étude demande plus de perspicacités de la part du responsable de l’étude. Sur la base d’enquêtes, effectuée auprès des clients potentiels et dont le profil a été préalablement défini, cette étude vous permet d’évaluer de manière qualitative les motivations ou encore les attentes de vos clients potentiels.

Étape 2 — Choisir l’emplacement et le local

L’emplacement, tout comme le local, constitue un atout majeur pour tout type de commerce et spécialement pour celui d’un magasin de vêtements. Avec un bon emplacement et un local soigné, vous augmentez vos chances pour attirer et séduire vos clients potentiels. Inversement, un local délabré et qui laisse à désirer ou un mauvais emplacement risque de pénaliser votre commerce, même si vos produits répondent aux besoins des clients. Dans le choix de votre emplacement, tâchez de considérer :

  • la potentialité de la zone de chalandise ;
  • la fréquentation des lieux par les passants ;
  • la proximité des transports en commun et/ou la facilité de stationnement ;
  • l’existence de lieu de vie (restaurants, autres commerces, cinéma, etc.).

À lire : comment ouvrir un réseau de franchise indépendant ?

Étape 3 – Elaborer un plan financier réaliste et mis à l’épreuve

L’établissement d’un plan financier est une étape cruciale pour ouvrir un magasin de vêtements. Même si votre projet n’est pas encore fonctionnel, il vous faut établir un plan financier prévisionnel. Cet outil constitue un ensemble d’indicateurs vous permettant d’avoir une vision globale et détaillée sur l’avenir de votre activité.

Il vous permet notamment de valider le modèle économique de votre entreprise, de vérifier la capacité de votre entreprise à rembourser les dettes et à s’autofinancer et enfin à mesurer votre rentabilité sur une période donnée (3ans). D’autres éléments doivent également apparaitre dans le plan financier prévisionnel, comme :

  • les amortissements ;
  • les charges sociales et les salaires ;
  • le besoin en fonds de roulement (bfr) ;
  • le budget prévisionnel de trésorerie ;

Plus votre plan financier prévisionnel est précis et détaillé, plus il vous sera facile de trouver des solutions, au cours de votre projet, pour ajuster les écarts. Bref, c’est un outil de référence pour piloter à vue la performance de votre activité commerciale.

À lire : comment améliorer l’esprit d’équipe dans un magasin ?

Étape 4 – Trouver les bons partenaires

Les partenaires, à l’instar des fournisseurs, constituent un élément de la chaîne à ne pas négliger pour réussir dans la commercialisation de vêtements. Pensez toujours à travailler avec plusieurs fournisseurs pour éviter les ruptures de stocks, mais aussi pour pouvoir négocier le meilleur prix. En outre, travailler avec plusieurs fournisseurs vous permet de choisir la meilleure qualité aux meilleurs prix.

Étape 5 – Choisir le statut juridique et réaliser les démarches administratives

Le choix du statut juridique ne doit pas se faire au hasard. Cela ne veut pas non plus autant dire qu’il n’y a qu’un seul statut idéal pour le magasin de vêtements. Votre choix va dépendre de plusieurs critères comme la taille de votre activité, l’existence (ou non) d’associés, votre apport en capital, le régime social et fiscal qui convient le mieux, etc. Au passage, certains spécialistes disent que le statut SASU est le régime juridique le plus adapté pour ceux qui souhaitent exercer en solo.

À lire : quel statut juridique choisir pour ouvrir un commerce ?

Choisir les bons outils de gestion pour sa boutique de vêtements :

Un magasin de vêtements qui marche est un magasin qui a su choisir la bonne organisation et surtout les bons outils de gestion. Avec le matériel de caisse enregistreuse tactile, vous êtes en mesure de faire un suivi efficace sur le déroulement de business. Avec cet outil intuitif et fonctionnel, vous gardez une longueur d’avance sur vos concurrents en matière de gestion.

En effet, pour faire face à la concurrence, l’une des stratégies que vous pourriez opter est celle de la bonne gestion en toute simplicité. Et c’est là qu’intervient la caisse enregistreuse tactile AddicTill avec ses multiples fonctionnalités vous permettant d’assurer une meilleure gestion de stocks, un encaissement simplifié et même d’exporter votre comptabilité.

Ces quelques exemples de fonctions parmi tant d’autres vous permettent de gagner en temps et en efficacité pour vous permettre de vous concentrer sur l’essentiel, celui de développer votre activité.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Addictgroup 638 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines