Magazine Culture

NOLIFE la fin d’une belle aventure

Publié le 16 avril 2018 par Tanja @HaKo_niwA

NOLIFE la fin d’une belle aventure

Nolife c’est fini après 11 ans de bon et loyaux service. La chaîne des geeks et des amateurs du Japon disparaît nous laissant orphelin. C’est vrai que depuis que j’ai Netflix je ne regardais plus beaucoup la chaîne, mais elle restait cher à mon cœur.

J’ai connu Nolife avant d’avoir accès à la chaîne, en rencontrant Caroline Segarra lors du Japan Expo awards où j’étais membre du jury. C’est devenue au fil des ans une amie. Vous pouvez désormais la voir sur Twitch.
Ensuite, j’ai été invité au concert de reformation d’X-JAPANAlex Pilot et Suzuka étaient venus filmer pour Nolife. J’ai fait connaissance d’une team incroyable dont la passion était aussi bouillonnante que la mienne.
Il me faudra attendre de long mois avant que le reportage n’obtienne le droit d’être diffusé. Cependant, cet événement reste pour moi et surtout le visual kei un général un événement important. Cela reste un grand moment pour moi, même si c’est loin d’être le seul. Je savais quand il était diffusé car il y avait toujours quelqu’un pour me le dire sur twitter, MSN ou Facebook.

NOLIFE la fin d’une belle aventure

J’ai participé à un seul live report pour The GazettE, et c’était très intéressant ! J’ai rencontré au fil des ans plein de personnes au sein de NOLIFE. Une communauté unique que je suis heureuse de connaître. Merci à tous  de nous avoir offert une télé différente !

Une chaîne française qui s’intéresse à la Jmusic au sens large qui diffuse des clips, des interviews, des lives et qui informe sur les événements français c’était inestimable.

Je n’ai regardé la chaîne que lorsque j’ai eu free grâce à mon chéri. Il faudra encore attendre de nombreuses années avant qu’elle n’arrive sur numericable.
Je l’ai ensuite beaucoup regardé. J’adorais OTO, Catsuka, Japan in motion, le 101%, rêves et cris, les clips, les lives, Chez Marcus, Tokyo café et j’en oublie j’en suis désolée. Mais aussi les séries comme la Flanders ou Noobs. J’y ai découvert la série Free! et revu Nadia et le secret de l’eau bleu. La soirée des cinq ans avait été aussi un moment mémorable. J’étais moins sensible aux jeux vidéos et je zappais souvent ! Sumimasen !

C’est une grande perte, mais je pense qu’il y aura une vie après Nolife, parce que leur passion, notre passion à tous, a encore beaucoup à donner.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tanja 763 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine