Magazine Culture

Hollie Cook - Interview

Publié le 16 avril 2018 par Simba
Hollie Cook présente un nouvel album intitulé Vessel Of Love, disponible le 26 janvier. Sorti chez Merge Records, l’Anglaise est heureuse de commencer l’année avec ce nouvel opus en poche et de partir en tournée dès février pour faire vivre et découvrir en live ces compositions toutes chaudes en compagnie du General Roots Band. Interview en toute simplicité avec la fille de Paul Cook, batteur des Sex Pistols, à l’aube de cette nouvelle année.
Depuis son premier album éponyme en 2011, suivi de Twice en 2014, Hollie Cook a conquis tous les publics avec sa voix savoureuse et son style inclassable qui rendent à coup sûr les instrumentales envoûtantes. En 2012, Prince Fatty a même repris ce premier disque pour pousser encore plus loin les vibrations et obtenir une nouvelle version complète justement nommée, Prince Fatty presents Hollie Cook In Dub. On attendait avec impatience des nouvelles de la chanteuse installée à Londres, pour le plaisir d’entendre sa délicieuse voix sur des rythmiques bien dosées comme elle l’a déjà si bien fait, avec entre autres les morceaux « Postman », « That Very Night », « Milk and Honey », « Looking For Real Love »… Le premier extrait annonçant ce nouvel album, « Angel Fire », est sorti l’été dernier. Il nous tardait d’en écouter davantage, déjà convaincu d’un nouvel album à la hauteur de ses talents.
Comment vas-tu, Hollie ?Vraiment bien, merci. Je me sens excitée par rapport à tout ce qui va se passer cette année !
Ton nouvel album, Vessel Of Love, sort le 26 janvier. Comment peux-tu le présenter en quelques mots ?Salut tout le monde, voici mon nouvel album Vessel Of Love ! Ça faisait un moment que je n’avais pas fait un disque, et je suis vraiment très contente d’avoir attendu de manière à ce qu’il sonne comme je le voulais. J’espère qu’il vous plaira aussi.
Pourquoi as-tu choisi le titre de Vessel Of Love ?Le label ne voulait pas que j’utilise le titre original que j’avais choisi, car c’est le titre d’une chanson très connue… J’ai donc fini par l’appeler Vessel Of Lovepour m’amuser. C’est le nom d’une des chansons de l’album. Elle parle de se chercher soi-même et du sens de la vie, de décider d’avancer avec tout l’amour qu’on peut rassembler.
Après plusieurs années chez Mr Bongo, qui a sorti tes précédents albums et leurs singles, tu as rejoint un label américain. Quand as-tu rencontré Merge Records ?Peut-être il y a deux ans, ou trois… Juste avant que je commence à travailler sur cet album.
Avec quels producteurs as-tu bossé pour les enregistrements ?Martin « Youth » Glover [U2, Guns N’Roses, Paul Mc Cartney, The Verve…] a produit l’album et mes amis et musiciens de General Roots de Londres en ont joué la majeure partie. J’ai enregistré les voix à Londres et en Espagne en 2016.
Le premier single a été « Angel Fire », il y a quelques mois. Y en a-t-il d’autres ?Oui, « Survive » et « Freefalling » sont sortis en octobre. Le nouveau s’appelle « Stay Alive » et sort en janvier.
Comment as-tu écrit les chansons de cet album ? Quelle a été ton inspiration ?Je les ai écrites dans ma tête et, ensuite, j’ai pris un crayon et j’ai étoffé les idées des paroles et la mélodie. Les relations entre toutes les dynamiques sont ma principale source d’inspiration. On peut dire que nous avons des perspectives différentes par rapport à ce que nous vivons à travers le temps et les émotions.
Vessel Of Love est ton troisième album, après Hollie Cook en 2011 et Twice en 2014. Que penses-tu de ces deux albums, avec un peu de recul ?Je pense qu’ils sont super ! C’est génial d’avoir trois albums à mon actif maintenant. Je trouve que c’est difficile de ne pas écouter ce que je fais de manière critique, mais je me sens optimiste en voyant mon évolution en tant que musicienne, chanteuse et interprète. J’ai l’impression d’avoir appris et progressé depuis que j’ai fait mon premier album.
Penses-tu que ta musique a réellement changé depuis ?Dans une certaine mesure, oui c’est ce que je pense. C’est plutôt quelque chose qui a grandi que vraiment changé. De la même manière que nous grandissons et changeons en tant que personne. Vous êtes toujours le même mais les choses deviennent différentes au fur et à mesure.
Il y a aussi eu l’album In Dub avec Prince Fatty en 2012…Je ne me souviens plus vraiment de comment ça a commencé, c’était probablement l’idée de Fatty. Je n’ai pas de souvenir spécialement pour cet album. C’est juste Fatty qui a fait ce qu’il fait de mieux !
Est-il possible que tu refasses un album dub un jour ?Peut-être qu’il y en aura un autre un jour, oui.
Qu’aimes-tu le plus dans la musique reggae et dub ?Le ressenti. Son âme est vraiment différente et particulière.
Que feras-tu en 2018 ? J’espère donner beaucoup de concerts ! Je démarre une tournée en février qui, avec un peu de chance, se poursuivra jusqu’à l’été et l’année prochaine. Ça fait un an que je n’ai pas joué et c’est ce qui me manque le plus !
Simba
http://www.holliecook.com
(pour Reggae Vibes Magazine #58 - février/mars 2018)Hollie Cook - Interview

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Simba 213 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines