Magazine

Luxembourg Street Photography Festival aux Rotondes - 2e édition

Publié le 16 avril 2018 par Paulo Lobo

Luxembourg Street Photography Festival aux Rotondes - 2e édition

Christian Reister - Berlin

Luxembourg Street Photography Festival aux Rotondes - 2e édition

Harry Gruyaert by Taro Karibe

Luxembourg Street Photography Festival aux Rotondes - 2e édition

Txema Salvans - A perfect day
Le samedi 21 avril 2018, aux Rotondes, le collectif Street Photography Luxembourg organise la deuxième édition du Luxembourg Street Photography Festival (LSPF),en collaboration avec les Rotondes. Au programme : un workshop sur les bases de la photographie urbaine, une exposition, une projection de portfolios et des conférences avec des photographes de renommée internationale : Harry Gruyaert (B), Christian Reister (D) et Txema Salvans (ES). Le public est également invité à participer, en fixant ses photos sur un mur ouvert à tout le monde. Retrouvez tous les détails sur www.lspf.lu , www.streetphoto.lu et www.rotondes.lu . Fondé en 2013 par un groupe de passionnés, le collectif SPL est dédié à la pratique et à la promotion de la « Street Photography » (photographie urbaine), une discipline qui suppose de prendre des clichés, de façon spontanée, de la vie dans les espaces publics. Portée tout au long du 20 e siècle par des photographes emblématiques - Robert Doisneau, Henri Cartier-Bresson, Sabine Weiss, Saul Leiter, Gary Winogrand, Joel Meyerowitz - cette démarche artistique fait l’objet d’un engouement mondial depuis une dizaine d’années, en conséquence notamment de l’avènement du numérique et de la diffusion sur les réseaux sociaux. La « Street Photography » donne lieu à d’infinies variations, de l’approche documentaire au regard subjectif, en passant par la critique sociale, l’humour ou simplement la quête de la lumière et de la couleur. Pour cette 2 e édition du festival, le collectif SPL a voulu enrichir le programme tout en gardant l’esprit participatif qui imprègne les événements organisés depuis 2013. Le programme comporte les volets suivants : - un workshop (déjà « sold out »), visant à donner les bases de la photographie en milieu urbain ; - l’exposition d’un photographe luxembourgeois, Gilles Kayser, qui propose des images issues de ses déambulations poétiques dans différentes villes d’Asie ; - la participation de trois photographes de réputation internationale , parmi lesquels l’un des maîtres de la couleur : Harry Gruyaert, membre de Magnum. Harry Gruyaert, ainsi que Christian Reister et Txema Salvans présenteront chacun leurs oeuvres et se livreront aux questions du public.. A travers le choix de ces trois photographes, SPL souhaite montrer la diversité de la « Street Photography ». Loin de se limiter à un travail virtuose sur la lumière, elle peut également proposer un regard documentaire, critique ou poétique sur la vie urbaine et la société en général. - un « open wall » sur lequel chaque visiteur ou spectateur du festival pourra accrocher une ou plusieurs photos sur le thème de la Street Photography ; - la septième édition de la slidenight, avec la projection sur grand écran d’une vingtaine de portfolios. Le coût d’entrée pour chaque conférence individuelle est de 5€. Un pass de 12€ permettra d’assister à l’ensemble des quatre conférences. Pour les moins de 18 ans, l’entrée sera gratuite. 

« Harry Gruyaert – le photographe qui fait vibrer les couleurs »

Membre de l’agence Magnum depuis 1981, le photographe belge Harry Gruyaert est l’un des grands maîtres de la photographie en couleur. Dans ses images puisées aux quatre coins du monde, il donne à la couleur une dimension purement émotive, non narrative et radicalement graphique. Pionnier européen de la couleur depuis les années 1970-80, aux côtés de ses confrères américains tels que Saul Leiter, Joel Meyerowitz, Stephen Shore et William Eggleston, Harry Gruyaert a développé un ton chromatique qui n’appartient qu’à lui, un mélange de poésie, surréalisme et ironie. « Ses rouges sang cueillis en Suède, ses noirs profonds empruntés aux ombres de Meknès, ses verts métalliques importés de Bruxelles sautent à la gorge comme une émotion brute, pure, qui bouscule les spectateurs, les caresse, les plonge parfois dans les ténèbres, pour ensuite les ramener à la vie. » Télérama Dans sa conférence, Harry Gruyaert nous parlera de sa façon très intuitive de regarder le monde en couleurs. Il nous présentera en particulier son ouvrage le plus récent , East/West, paru aux Editions Textuel. http://www.editionstextuel.comhttps://www.magnumphotos.com/photographer/harry-gruyaert/ Horaire : 14h00 Durée : 60 minutes Langue : français Entrée : 5 € 

Christian Reister « Capturer les histoires de vie des gens ordinaires et des environnements qui témoignent silencieusement de ces récits. »

Christian Reister, né en 1972, vit et travaille à Berlin, en Allemagne. Il a commencé la photographie en 2001 et travaille depuis lors principalement sur les paysages urbains et la vie de la ville. Après avoir utilisé la couleur pendant les dix premières années, il a opté pour le noir et blanc en 2011. Il se concentre aujourd'hui sur la vie nocturne berlinoise qu'il documente de façon très subjective : sombre, granuleuse et souvent floue. Quel que soit le style photographique dans lequel Christian Reister évolue, en regardant ses images, le spectateur se sent profondément attiré par les nuits dynamiques des villes photographiées. Pour Christian Reister, l'acte de prendre des photos est aussi important que le processus d'édition, de développement et de mise en page de séries d'images pour différents médias, tels que des installations d'exposition, des films photo, des projections en direct, des albums photos, des zines ou sérigraphies. Le travail de Christian Reister a été publié et exposé internationalement, à travers différentes expositions personnelles, projections, apparitions dans la presse et dans le cadre de festivals. Il est l'auteur de plusieurs livres photo, parmi lesquels « Alex » (2010) et « Alle Katzengrau » (2015). A partir de 2016, il publie sa série de zines en cours « Driftwood ». Il est également co-auteur du blog d'interview « Obst und Muse ». Horaire : 16h00 Durée : 60 minutes Langue : anglais Entrée : 5 € 

Txema Salvans « La manière la plus intense d'observer la vie quotidienne »

Txema Salvans est un photographe catalan né en 1971. Il a choisi la photographie parce que « c'est la manière la plus intense d'observer et d'expérimenter la vie quotidienne ». Txema a commencé à étudier la biologie à l'Université de Barcelone avant de rejoindre le Centre international de la photographie à New York. Ses premières expositions ont eu lieu dans les années 1990 au Musée d'Art Moderne de Madrid. En 2003, il expose à VISA pour Image. Depuis 2000, il est l'auteur de nombreux livres photo. Au cours des deux dernières décennies, Txema Salvans a développé une approche documentaire en dehors des plates-formes photojournalistes traditionnelles, dans des essais photographiques qui mélangent pensée critique et sens de l'humour poétique. Son projet de livre « Nice to Meet You » (Actar, 2005) a reçu le prix PhotoEspaña 2005 pour le meilleur album photo espagnol. « The Waiting Game » (RM, 2014), lauréat du concours ibéro-américain de photographie de livre 2012, explore la prostitution et la quête du désir le long de la côte méditerranéenne de l'Espagne. Txema parlera de son approche de la photographie de rue, de sa façon d’élaborer un projet et de concevoir ses livres. Horaire: 17h00 Durée: 60 minutes Langue: anglais Entrée: 5 € 

Table ronde : « Capter la vie de la rue - de l’acte de prendre des photos dans l'espace public »

À 18h30 aura lieu une table ronde autour du thème « Framing street life – about taking pictures in public space (capter la vie de la rue - de l’acte de prendre des photos dans l'espace public) » avec nos conférenciers invités (Txema Salvans et Christian Reister) et quelques photographes locaux. De plus en plus de photographes s’intéressent aux images prises à la volée dans les rues, mais que dire des considérations légales et des conventions sociales ? Dans quelle mesure peut-il se justifier de photographier des inconnus dans l’espace public? Le public est invité à suivre la discussion et à participer en posant des questions. Participants confirmés: - Txema Salvans - Christian Reister - Véronique Kolber - Dirk Mevis - Giulia Thinnes Horaires: 18h30 Durée: 60 minutes Langue: anglais Prix d'entrée: 5 € 

Slidenight : projection de portfolios

Le festival se terminera avec la traditionnelle slidenight pendant laquelle les membres du collectif et des photographes invité(e)s montreront leurs portfolios sur grand écran, accompagnés de musique.. Le public pourra ainsi découvrir une vingtaine de portfolios au Klub des Rotondes.. L’invité d’honneur de cette édition sera le collectif international Burn my Eye ( www.burnmyeye.org ) qui présentera ses meilleurs clichés. Entrée gratuite


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Paulo Lobo 1379 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte