Magazine Culture

Les Anges, tome 1 : Oublier, Tina Ayme

Par Les Griffonneuses
Bonjour à tous !Nouvelles sortie, nouvelle édition, nouvelle chronique, je vous embarque dans l'univers des Anges, de Tina Ayme !L'histoire :Après le scandale qui l'a éclaboussée il y a quelques mois, Mia a besoin de tout recommencer, loin de l'amour étouffant de sa mère et de sa sœur. Voler de ses propres ailes et prendre la vie à bras le corps, voilà qui devrait l'aider à remonter la pente.Et quoi de mieux pour le faire que son île natale, celle dont elle n'a plus de souvenir et où il lui reste un oncle, qui pourra l'aider à l'acclimater sans la couver.Mais dès son arrivée, Mia s'attirera les foudres du groupes le plus populaire et le plus redouté de toute l'île. Autant dire que son séjour ne commence pas sous les meilleurs hospices.Nul doute que de lourds secrets se cachent derrière cette rancœur et cette haine que Zac lui vouera...Les Anges, tome 1 : Oublier, Tina AymeMon avis :Autant dire que j'étais très impatience de m'emparer de cette histoire, attendant de le lire depuis la disparition de l'ancienne et première édition. Alors je me suis empressée de le dévorer et je n'ai pas été déçue !Tina Ayme annonce la couleur dès le début ! Si on ne sait pas encore exactement en quoi on consister les déconvenues de Mia, on sait qu'elles ont un rapport avec une ancienne relation amoureuse et du pouvoir qu'un homme a eu sur elle. Toute cette histoire a fini par se retourner contre elle, ce qui a nécessité son départ précipité ainsi que celui de toute sa famille.Et alors qu'elle pensait trouver un climat serein et convivial pour tout recommencer, elle va se heurter au gang des Anges, lesquels "dirigent" l'île à leur façon.Tina Ayme nous fait petit à petit découvrir les Anges, ayant tous un tempérament et une histoire différente. Mais le plus important et le plus captivant est Zac, celui qui prendra le plus méchamment en grippe Mia.Les échanges entre eux, qu'ils soient positifs (rarement) ou négatifs (tout le temps) seront toujours violents et bruts. Telles des parties de ping pong, je n'ai pu que les subir en attendant que la crise passe tout en ayant envie de leur arracher la tête pour les forcer à y mettre du leur. Les héros seront francs dans leurs sentiments, qu'il s'agisse d'amitié ou de haine.Pour une fois, toute la romance n'est pas jouée à la fin du premier tome et c'est vraiment un point fort de l'histoire qui donne hâte de découvrir le tome deux, qui sera sans doute un peu plus épicé mais avec des émotions toute aussi violentes et contradictoires.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Les Griffonneuses 2704 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines