Magazine Culture

J'ai lu : victorian fantasy - tome 1

Par Venezia

J'AI LU : VICTORIAN FANTASY - TOME 1
Victorian FantasyTome 1Dentelles et NécromancieGeorgia Caldera Editions J'Ai Lu Romance, Steampunk, 
Urban Fantasy


D’aussi loin que remontent ses souvenirs, Andraste, issue d’une longue lignée de sorcières, vit dissimulée aux yeux du monde. Son univers restreint ressemble à s’y méprendre à une cage dorée, elle qui ne rêve que de s’envoler. C’est alors qu’une invitation de la main même de la Reine vient bousculer les plans de sa grand-mère qui dirige la famille d’une main de fer. Et, une requête royale ne se refuse pas… à moins de souhaiter perdre la tête. Sa découverte du monde commence, très loin de ce qu’elle imaginait. La cour est pleine de danger, de rumeurs et de règles qu’elle ne maîtrise pas. Mais sa plus grande erreur est de succomber au regard aussi noir que la nuit de lord Thadeus Blackmorgan…

MON AVIS(Sans Spoiler)Un romance Fantasy ! Je ne m'attendais pas à ce que Victorian Fantasy soit avant tout une romance, car son titre m'avait laissé espérer toute la magie et l'univers Steampunk promis. Je ne lis pratiquement pas de romance, mais là, je suis tout de même allée au bout des 540 pages de ce pavé, un pavé loin d'être indigeste, je n'ai pas du tout été déçue.J'ai aimé la plume de Georgia Caldera, l'univers de la ville de Néo-Londonia et nos héros également. Andraste est une jeune sorcière, entourée de mystères, elle ne s'est jamais vraiment posé de questions, mais aujourd'hui, il est l'heure de savoir qui elle est vraiment. La jeune femme ne manque ni d'intelligence, ni de courage, il va lui en falloir pour démêler et affronter toutes ces épreuves, bien qu'elle soit épaulée par le ténébreux Lord Thadeus Blackmorgan, son professeur de nécromancie. Mais ces deux là vont mettre un certain temps à s'apercevoir qu'ils ne sont pas ennemis. Le jeu du "je t'aime, moi non plus" pourrait paraître un peu lassant, mais action et mystère ne manquent pas tout au long du roman, et le lecteur digère fort bien et très vite les petites longueurs de ce genre.

Les scènes érotiques ne sont pas décrites avec vulgarité, et l'ensemble du roman nous tient en haleine jusqu'à la dernière page qui laisse entrevoir un tome 2 tout aussi palpitant.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Venezia 8 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines