Magazine Musique

Hollie Cook + Toko Blaze

Publié le 21 avril 2018 par Misterblog

Hollie Cook + Toko Blaze

Photos du concert ICI

Espace Julien, 19 Avril 2018.

Après le concert de la légende Ken Boothe il y a deux semaines, les amateurs de reggae (mais pas seulement) sont aux anges avec la relève, avec la venue de Hollie Cook encore une fois grâce à l’équipe du Molotov.

La première partie est assurée par Toko Blaze bien connu des soundsystems du coin depuis des années, ici avec un guitariste et un comparse au laptop et samplers.

Avec un sample du « Guns of Brixton » on écoute ses textes engagés avec un flow énergique, et on apprécie son coté « prise directe » avec les luttes du moment avec entre chaque titre des dédicaces aux Antifa, aux étudiants, aux cheminots, au carnaval de la Plaine, avec une certaine adhésion du public venu tôt, malgré la concurrence déloyale du fameux apéro interminable sous le soleil plombant (par chance l’OM ne joue pas ce jeudi).

Après un changement de plateau la salle est très bien remplie et c’est une très bonne nouvelle car je pensais que l’Espace Julien serait peut être trop grand pour une musique certes accessible mais qui n’est du rap français, ni des dj’s electro (apparemment les seuls styles rentables en 2018, tant pis pour les amateurs de soul et de pop comme votre chroniqueur résigné) et surtout une artiste très peu passée dans le coin, uniquement aux festivals Pointu à Six Fours en 2016 et surtout au Zik Zac à Aix en 2015.

Super souvenir que ce dernier concert, et vrai plaisir de revoir l’anglaise enfin à Marseille, quelques semaines après la sortie de son troisième « Vessel Of Love » dont elle présentera quelques uns des meilleurs titres, de « Angel Fire » à « Ghostly Fading » en passant par l’hypnotique « Lunar Addiction ».

Mais les premiers disques ne sont pas oubliés avec les désormais classiques « Milk & honey », « Shadow kissing », « Walking in the sand » dans des versions enthousiasmantes avec des effets dub spatial du plus bel effet.

Entre ses danses endiablées et quelques invectives typiquement British (avec la bière qui va avec), on louera encore ce soir l’excellence des musiciens pour que la fête soit complète.

Le groupe n’est pas uniquement un faire valoir, avec un batteur et un guitariste (dont la coupe façon Howard amusera les fans de The Big Bang Theory) sont à la hauteur, tandis que le clavier et la basse font leur job, on sent la chanteuse et ses musiciens très complices et avec très peu de temps mort et quelques titres parfois enchaînés comme dans une bonne dubplate.

Toujours aussi séduit par sa voix (parfois accompagnée par celles du guitariste et du clavier), elle cajole, sussure mais ne minaude pas, monte parfois le ton sans jamais en faire trop, avec un grand sourire en plus, comme si elle ne se prend trop au sérieux même dans les morceaux plus sombres.

Bref presque que du bonheur, uniquement gâché par la chaleur épouvantable (j’imagine la cata si ça avait été complet) et l’odeur de fumette à la limite du malaise, la climatisation étant hélas aux abonnés absents (pas comme à Toots & The Maytals par exemple).

Mais pour l’ambiance excellente en général avec un public qui ondulait tout le long, et le concert en lui même aussi bon que le précédent, ça valait vraiment le coup de subir cette fournaise.

Jamais deux sans trois ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Misterblog 1340 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines