Magazine Culture

Entre deux mondes, Olivier Norek

Par Antigone

Entre deux mondes, Olivier Norek

�
Il est un peu déstabilisant de lire ce roman dans le confort d’une maison ou d’un jardin... avec cette conscience si injuste d’avoir eu la chance de naître au bon endroit du monde. Tu avais été très marquée par le passage d’Olivier Norek à la Grande Librairie à propos de ce livre, par sa fermeté et sa passion. Tu as eu la chance de de le rencontrer brièvement lors d’une dédicace au Printemps du livre de Montaigu, le week-end dernier, et d’y acheter ce livre qui promettait d’être très fort. Il l’est. Nous rencontrons dans ce roman tout d’abord Adam Sarkis, sa femme Nora et sa fille Maya, obligés de quitter précipitamment la Syrie depuis que le double jeu du capitaine, entré dans un groupouscule résistant risque d’être découvert et de devenir un danger pour sa famille. Les femmes vont partir en premier. L’objectif est de rejoindre Calais, avant d’embarquer pour l’Angleterre. Il paraît qu’à Calais les femmes sont protégées. Nous rencontrons ensuite également le lieutenant Bastien Miller, muté à Calais pour des raisons familiales, et plus spécialement en raison de la dépression de sa femme. Bastien espère que retrouver l’espace familier de son père décédé fera sortir Manon de sa tristesse et de sa torpeur. Bastien découvre cependant une réalité Calaisienne assez impressionnante, et des équipes locales contraintes et empêchées d’intervenir dans ce que l’on nomme La jungle de Calais. C’est pourtant là qu’Adam et Bastien vont faire connaissance, autour du sauvetage d’un enfant soudanais, Kilani. Adam cherche désespérément sa femme et sa fille, Bastien a besoin de lui pour comprendre La jungle et résoudre des meurtres… mais est-ce qu’une amitié peut naître au milieu d’un tel no man’s land ?  Et toi lectrice, tu as été terriblement choquée par la première scène forte du roman (dont tu ne parleras pas ici pour les futurs lecteurs), et les larmes te sont venues souvent aux yeux par la suite, non pas tant émue par les atrocités perpétrées, la violence de cet entre deux mondes, que par la compassion et les envies d’aider (quitte à risquer beaucoup) de ceux qui ne veulent pas avoir honte de n’avoir rien fait. De plus, ce roman s’avère à la lecture servi par une écriture fluide très agréable qui t’a donné très envie de lire les précédents romans de l’auteur et de continuer à le suivre. Tu as eu l’impression d’apprendre beaucoup, et de ressortir de ce livre moins naïve, impliquée et véritablement informée. De là à dire que tu as été séduite, il n’y a qu’un pas, que tu franchis allègrement. Un gros coup de coeur donc pour ce livre à la fois atroce, bouleversant et étonnamment plein d’espoir !

Editions Michel Lafon – octobre 2017 – 

Entre deux mondes, Olivier Norek

Tu as aimé ce livre, un peu, beaucoup…

1
 
2
 
3
 
4
 
5

Une autre lecture chez… Violaine

Ce titre a reçu le Prix du Meilleur Polar 2017

Publicités

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Antigone 5421 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines