Magazine Beaux Arts

John Webber : la collection Farquhar - 2

Publié le 22 avril 2018 par Detoursdesmondes
Nootka-homme


Nous avons déjà relevé l’importance du dessinateur John Webber durant le troisième voyage de Cook, à savoir la réalisation de centaines de dessins illustrant des scènes de la vie de tous les jours, décrivant des paysages et des artefacts, dépeignant avec précisions les indigènes.
C’était notamment la première fois que les Occidentaux pouvaient disposer d’images d’Hawaii et de la culture matérielle de la Côte Nord-Ouest de l’Amérique. Pour ces derniers territoires septentrionaux, les Russes, alors présents sur l’île de Kodiak, ne furent réellement implantés qu’en 1784 et ne fournirent que peu de témoignages ; quant aux Espagnols, établis dès 1774, il semble qu’ils ne recherchèrent pas les contacts avec les peuples autochtones et nous n’avons que peu d’illustrations.
Les objets collectés lors des voyages de Cook dans le Pacifique Nord ont peu fait l’objet de recherches notamment dans les collections publiques. L’anthropologue Adrienne A. Kaeppler, qui a consacré plusieurs d’années de sa vie à la recherche de ces objets, s’est essentiellement focalisée sur les objets polynésiens ; ce qui a constitué un travail déjà considérable !
Il y a quelques décennies, on a retrouvé 14 dessins identifiés comme étant de la main de John Webber, restés groupés depuis le XVIIIème siècle et achetés chez le même libraire, à Londres en 1932, un certain Francis Edwards.
C’est un californien Francis P. Farquhar, alors célèbre en tant qu’alpiniste mais aussi écrivain, qui s’est procuré ces dessins. Le fait étonnant est que ce même libraire possédait un lot important de dessins de John Webber qui avait fait l’objet d’une vente 10 ans plus tôt, dessins qui se trouvent dispersés entre la Dixson Library de Sydney, le Peabody Museum d’Harvard, le Bishop Museum d’Honolulu et la Suzzallo Library de Seattle.
1Faquhar246-300 2Dixon-397
La spécificité de la collection Farquhar réside dans le fait ces 14 dessins sont dits être "de première génération", c’est-à-dire réalisés sur le terrain et non pas comme les autres, réalisés de retour en Angleterre, souvent repris afin d’être préparés pour le gravure.
Les dessins de la femme de Prince William’s Sound, respectivement issus de la collection Farquhar, de la Dixson Library, de la British Library (Add MS 15514.F.11) et la gravure publiée dans The Journals of Captain James Cook III (Cook & King, 1784) sont éloquents pour éclairer la justesse des témoignages qu’offrent ces images de 1ère génération.
3British244-300-497 4Gravure-245-344_437
Sur les 4 photos ci-dessus, le dessin de la collection Farquhar est celui en haut à gauche, en haut à droite l'exemplaire de la Dixon Library, et juste, à gauche ci-dessus le dessin de la British Library et à droite, une gravure.
Si cette justesse est assez bien respectée dans ce premier exemple, on peut mesurer des écarts importants dans le cas d’un dessin d’un homme de Prince William’s Sound et noter comment des détails ont pu se préciser sans pour autant attester d’une quelconque véracité :
Ci-après de gauche à droite : les dessins respectivement de la Farquhar collection, de la Dixon Library, du Peabody Museum et une gravure publiée dans The Journals of Captain James Cook III (Cook & King, 1784) .
5Farquhar-homme-william-sound-300-392 6Dixson237-309
7Peabody236-296-400 8Gravure.237-303-400
On s'en doute, les dessins de John Webber puis les gravures, qui ont été reproduites pour accompagner les récits de voyages, ont joué un grand rôle dans la diffusion de la connaissance des peuples du Pacifique et de leurs objets de la culture matérielle. Les collectes d’artefacts qu’il a effectuées et dont la majorité se trouvent conservées au musée d’Histoire de Berne ont apporté bien sûr, elles aussi, des sources de connaissances importantes.
Moins célèbre par contre est la contribution de John Webber à une pantomime mettant en scène des armes issues probablement de sa propre collection...
à suivre...
Bibliographie :
• Force Maryanne & Roland, 1968, Art and artifacts of the 18th century : objects in the Leverian Museum as painted by Sarah Stone, Bishop Museum Press.
• Joppien Rudiger & Smith Bernard, 1987, The Art of Cook's Voyages, Yale University Press.
• Kaeppler Adrienne L., 2011, Holophusicon. The Leverian Museum. An Eighteenth-Century English Institution of Science, Curiosity, and Art, Altenstadt, ZKF Publishers-Museum für Völkerkunde Wien.
Taken From the Life.The Farquhar Collection of North Pacific Drawings by John Webber (1778-79), 2000, Hordern House.
Photo 1 : Homme de Nootka Sound, dessin de la collection Farquhar, réalisé par John Webber probablement le 22 avril 1778.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Detoursdesmondes 6934 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines