Magazine Musique

Dr. Octagon « Moosebumps: An Exploration Into Modern Day Horripilation » @@@½

Publié le 06 avril 2018 par Sagittariushh @SagittariusHH
Dr. Octagon « Moosebumps: An Exploration Into Modern Day Horripilation » @@@½ - Hip-Hop/Rap

Dr. Octagon « Moosebumps: An Exploration Into Modern Day Horripilation » @@@½

Laisser un commentaire

Dr. Octagonecologyst en 1996 a été le premier album solo de Kool Keith, sous le sur nom d’un mystérieux personnage à tête de mort appelé Dr Octagon. Autour de lui pour la production, des singularités telles que Dan the Automator, Kurtmasta Kurt et le triple champion du monde DMC, DJ Q-Bert. Résultat : classique hip-hop les doigts dans le nez. Ce n’est pas le seul nom sous lequel cet obsédé sexuel de Kool Keith a pondu des albums à la chaîne, près d’une trentaine (tout type confondu) pendant plus d’une vingtaine d’années à errer en soucoupe dans les recoins glauques de l’underground. Longévité, très porté sur la chose et ultra-prolifique, ça fait trois points communs avec Prince pour notre roi de la fessée.

Depuis les années 2010, de nombreux projets de Kool Keith ont été aperçus chez Junkadelic Music et sur Mello Music Group, dont Feature Magnetic en 2016. Et voilà que 22 ans après Dr. Octagonecologyst, Kool Keith est de retour avec à ses côtés Dan the Automator et DJ Q-Bert. Exit Kurtmasta Kurt, tant pis. Dan the Automator est un nom discret qui compte de jolis coups d’éclats dans sa carrière, notamment le premier album des Gorillaz, Deltron 3030 (là aussi classique underground), la soundtrack de NBA 2K7 ou encore Velociraptor du groupe anglais Kasabian. Fin de cette parenthèse absolument pas anecdotique. De voir ces trois grands noms collaborer ensemble de nouveau a de quoi être relativement excitant pour les puristes qui se respectent, pour une « suite » que l’on attendait pas. J’ai mis des guillemets car il y a eu le très abstrait Return of the Dr Octagon en 2006 chez Warm ainsi qu’avant ça, un bootleg Dr Octagon part II édité en 2004 par Real Talk Entertainment. C’est du détail, je sais. Alors, qui est prêt à renouer avec notre équipe de pionniers pour cet album au nom à rallonge?

La vraie question après avoir écouté le premier extrait « Octagon Octagon » est : qui est prêt à suivre ce pervers de 54 ans originaire du Bronx dans sa folie pure? Cet éjaculateur de rimes qui transforme les cercles en octogones jusqu’aux atomes d’oxygène? Une chose est sûre : il est ahurissant de constater que nos vieux briscards n’ont pas pris une ride. Il y a des chances que cette observation soit biaisée par le fait que Dan et notre malfaisant docteur ont recréé un monde de l’étrange qui n’appartient qu’à eux (« Black Hole Son« , « Operation Zero« ), où rares sont ceux capable d’y pénétrer. Del the Funky Homosapiens est une de ces raretés qui a pu y accéder sans encombre par le biais de Deltron 3030 (qui ont aussi fait un retour hélas sans trop d’éclat il y a quelques années avec Event II), Dan the Automator étant le dénominateur commun de ces deux ensembles. DJ Q-Bert non plus n’a rien perdu de sa dextérité, ses mains droites et gauches sont parfaitement coordonnées et une piste, ou terrain de jeu pourront-on dire (« Beat Witness IV »), lui est même réservée pour son activité favorite : le turntablism ultra-technique. Le MC ultra-magnétique, et malaisant parfois, a droit aussi à quelques excentricités comme un instru résolument heavy metal (« Karma Sutra« ).

C’était pas facile de faire la suite d’un classique vingt ans plus tard. Non, pas facile facile… cela aurait tenu de l’exploit d’en refaire un second à cette époque. L’alchimie entre les Kool Keith, Dan et Q-Bert re-fonctionne, mais peut-être de manière trop mécanique. Dans l’ensemble Moosebumps: An Exploration Into Modern Day Horripilation s’en tire avec les honneurs. Au pire, c’est pas mal réussi, au mieux, une curiosité.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sagittariushh 4688 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines