Magazine Amérique du nord

le premier bar à sieste de new york

Publié le 20 avril 2018 par Mynewyork @mynewyork_fr

Voilà plusieurs années qu’ils se glissent dans le coeur des métropoles. New York ne fait désormais plus figure d’exception. On parle des bars à sieste…. Bars à quoi ? A sieste.

A part la saison estivale où l’on peut se reposer à l’extérieur (et encore le bruit n’est pas toujours le meilleur fond sonore), le reste de l’année il est difficile de faire une vraie pause dans la jungle urbaine, sauf pour ceux qui ont le privilège d’habiter en plein centre. Avec un bar à sieste, se reposer n’a jamais été si facile.

le premier bar à sieste de new york

A quelques pas de Penn Station, Nap York a ouvert et s’est donné comme mission d’apporter des moments de détente de qualité aux busy New Yorkers voire aux touristes à l’emploi du temps blindé. Le sommeil est un bien précieux, surtout dans la ville qui ne dort jamais.

Au premier étage de Nap York, on peut se désaltérer et manger un bout. Ce n’est plus une jungle au sens métaphorique mais au sens propre. Il y a des plantes de partout, des tables en bois. Un peu comme la tendance de la boisson naturelle anti-stress Kava, ce bar à sieste démontre le besoin d’un rythme de vie plus sain.

le premier bar à sieste de new york

Pour vraiment faire la sieste, ça se passe au 2e étage. Il faut débourser 10 dollars pour 30 minutes dans une petite cabine personnelle. 30 minutes, c’est un laps de temps court mais c’est le temps d’une power nap comme on dit. Possible de rester pour un créneau plus long bien sûr. La température et la luminosité se règlent. Un diffuseur d’huiles essentiels se chargent de s’assurer de notre bien-être. Du sur mesure.

le premier bar à sieste de new york

Nap York, 480 7th avenue

Station : 34 St – Penn Station (1, 2, 3, A, C, E)

napyork.com


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mynewyork 4396 partages Voir son profil
Voir son blog