Magazine Bourse

Les plaisirs de la frugalité

Publié le 23 mai 2018 par Chroom

La frugalité est souvent considérée du point de vue de la privation et de la frustration, alors qu’elle signifie avant tout préférer la qualité de vie au niveau de vie.

L’article qui suit est une réflexion sur ce qu’est vraiment la frugalité. Il s’agit d’une traduction libre du très beau passage « the pleasures of frugality » dans le chapitre 6 du livre « Your money or your life » de Vicki Robin et Joe Dominguez.

La frugalité (ou simplicité volontaire) n’est pas seulement une attitude économe dans la dépense des ressources. Elle peut au contraire être considérée comme le fait de profiter de la vertu de recevoir une bonne valeur de chaque minute de notre vie et de chaque chose que l’on utilise.

Être frugal, c’est profiter et apprécier ce que l’on a. Celui qui possède 10 costumes mais a toujours l’impression de n’avoir rien à se mettre est probablement dépensier. A l’opposé, celui qui a 10 costumes et porté chacun d’eux pendant des années est frugal. Le gaspillage ne dépend pas du nombre de possessions mais se manifeste dans l’incapacité à savoir en profiter.

L’hédonisme et la frugalité sont deux façons opposées de profiter de ce que l’on a. L’hédonisme se manifeste dans le plaisir des sens et implique une consommation excessive du monde matériel et une recherche continue de toujours plus. Par contre, les personnes frugales retirent de la valeur de tout, un pissenlit ou un bouquet de roses, une seule fraise ou un repas gourmet.

Être frugal signifie avoir un ratio plaisir / choses matérielles élevé. Si vous obtenez une unité de joie pour chaque possession matérielle, vous êtes frugal. Mais s’il vous faut 10 possessions pour commencer à ressentir du plaisir, c’est que vous passez à côté de votre vie.

La mentalité dans notre société du « plus c’est mieux et il n’y en a jamais assez » rate le concept de frugalité pas seulement en raison de l’excès, mais aussi à cause du fait de ne pas savoir apprécier ce que nous avons déjà. Bien souvent, les personnes dites matérialistes n’apprécient pas les possessions en elles-mêmes mais ce qu’elles symbolisent: le statut social, la conquête, la réussite, le pouvoir.

Ce qui est intéressant, c’est que nous n’avons pas forcément besoin de posséder une chose pour l’apprécier: bien souvent, il suffit de l’utiliser. Être frugal est aussi savoir profiter d’une chose qu’on ne possède pas. Pensez par exemple à un livre emprunté à la bibliothèque ou à une voiture de location. Nous nous comportons trop souvent comme des seigneurs féodaux qui accumulent autant de possessions que possible et les enferment à l’intérieur des murs de leurs forteresses.

Être frugal signifie ne pas vouloir s’approprier toutes les choses, mais apprendre à partager et échanger, savoir donner et recevoir. Si l’on parvient à se contenter de « assez », cela signifie aussi qu’il reste quelque chose pour les autres.

La frugalité est la notion grecque du juste milieu (« the golden mean »). Elle est l’utilisation raisonnable de l’argent, du temps, de l’énergie, de l’espace et des possessions. La frugalité c’est ni trop, ni trop peu, juste ce qu’il faut. C’est le pic de la courbe du bonheur.

Être frugal n’est pas être radin, c’est utiliser son argent intelligemment afin d’obtenir le maximum de plaisir pour chaque unité d’énergie et de temps dépensée. Le temps devient de plus en plus rare et précieux à la fin de notre vie. Utilisons le bien aujourd’hui afin de ne pas avoir de regrets lorsqu’il sera trop tard.

Prenons conscience de la finalité de chaque dépense. Respecter son argent, c’est respecter son temps et son énergie, et donc se respecter soi-même.

Si l’argent ne fait pas le bonheur, la frugalité permet de l’approcher.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chroom 366 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte