Magazine Culture

Breakbot sublime une série de remixes du morceau "Sylvia Says" de Charlotte Gainsbourg. - Delicieuse Musique

Publié le 01 juin 2018 par Delicieusemusique @delicemusique

Inutile de présenter Charlotte Gainsbourg, qui depuis bon nombre d’années multiplie les projets et s’est imposée au fil du temps comme une figure incontournable de la scène française actuelle . L’artiste prend désormais ses aises parmi les têtes d’affiche de nos plus prestigieux festivals, à commencer par le We Love Greenqui ouvre ses portes demain.
Après une réception élogieuse de son dernier album « Rest » , de la part des critiques accompagné d’un succès populaire, Charlotte dévoile aujourd’hui un EP dédié intégralement à l’univers électronique. On connaissait bien son goût prononcé pour cette scène, elle qui avait collaboré avec SebastiAn , personnalité importante de la sphère électronique française, pour réaliser son dernier album. Dès lors, Alan Braxe et Soulwax s’étaient prêtés à l’exercice du remix des morceaux respectifs Les Oxalis et Deadly Valentine avec brio.
Charlotte Gainsbourg affirme donc son amour avec un EP de six remixes de «Sylvia Says» . Morceau dont Pitchfork nous prédisait son potentiel en raison de ses éléments « funky et charmant ». « Sylvia Says », hommage à Sylvia Plath et son œuvre « Mad Girl’s Love Song » s’est rapidement muté en un terrain de jeu fertile pour ces six artistes aux origines et horizons différents.
A-Track, Tensnake, Breakbot, Jerge, Mind Enterprises et Radio Slave , pointent alors le bout de leur nez dans l’architecture construite par SebastiAn et la retravaillent à leur manière. Ils délivrent chacun des pièces complémentaires et fidèles à leur style entre électro, italo retro 80’s, summer pop et électronique progressive.
Breakbot, quant à lui, produit un remix ultra efficace . Délaissant l’aspect froid et électronique de certains passages au profit de sonorités moelleuses et ravageuses. Dès les premières notes, la patte de Thibaut Berland se fait sentir, la fine ligne de basse et le rythme confortable apportent alors incontestablement une touche plus chaude et sensuelle au morceau. Une manière de percer la grisaille installée avec ce premier rayon soleil, prémisse des beaux jours.
Petite mention spéciale à l’interprétation particulièrement réussie de Mind Enterprises, qui, fidèle à son style, réinvente complètement le morceau en une production pop délicieusement rétro . Un regard tourné sur l’Italie des années 80 et ce style inimitable à la limite du kitsch, porté par ses synthétiseurs et leurs rythmes soutenus. En résulte une production dansante à souhait. Chapeau.
L'EP est disponible est disponible iciet Charlotte Gainsbourg se produira au We Love Green ce dimanche 3 juin.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delicieusemusique 34126 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines