Magazine Culture

Séquoias, Michel Moutot… 41ème Prix Relay des Voyageurs lecteurs

Par Antigone

Séquoias, Michel Moutot… 41ème Prix Relay des Voyageurs lecteurs

Dernier titre de la sélection du Prix Relay des voyageurs lecteurs 2018 que je lis, Séquoias est un bon pavé de presque 500 pages qui m’a donné un peu de fil à retordre… Nous sommes au milieu du XIXème siècle, à l’est des Etats-Unis, et Mercator Fleming, chasseur de baleine depuis sa plus tendre enfance, décide d’embarquer ses frères dans une expédition qui doit les emmener en Californie, via le cap Horn. Le président des Etats-Unis vient de confirmer dans un discours les richesses de l’Ouest. Les premiers arrivés seront les premiers servis. Nous sommes à l’époque de la ruée vers l’or.  A New-York, les futurs passagers sont prêts à dépenser des fortunes pour se payer un passage vers la contrée où l’on raconte que l’or coule à flots. Les frères sentent le filon d’une activité plus lucrative et moins dangereuse que la chasse aux baleines. Leur bateau, un baleinier, le Freedom, après des mois de navigation éprouvants, débarque enfin dans un San Francisco désorganisé et sale, violent, où tout manque. Les plus intelligents, comme Mercator et quelques autres, comprennent vite que la fortune viendra plutôt du commerce que de la recherche de pépites. Le capitaine Fleming a d’ailleurs remarqué ces grands séquoias géants un peu plus loin de San Francisco, qui feraient un bois idéal pour reconstruire la ville, détruite régulièrement par de grands incendies… Séduite tout d’abord par cette lecture qui a, dans les premières pages, des airs de romans à la Stevenson, je me suis enlisée rapidement dans un récit qui avance principalement à coups de décisions stratégiques. L’aventure est menée par un Mercator Fleming froid, calculateur, mais pour autant honnête et bienveillant, qui a à coeur de laisser ses sentiments et ses émotions de côté afin de rester efficace et lucide. Il m’a donc manqué un peu de passion dans les pages de ce roman qui par ailleurs ne manque pas d’intérêt puisqu’il permet d’apprendre beaucoup sur cette période de la ruée vers l’or et sur la construction de San Francisco, sur le métier de baleinier aussi (les passages sans aucun doute les plus intéressants et les plus impressionnants). Pour résumer, j’ai trouvé ce roman trop long, souvent ennuyeux, me retrouvant à lire certains chapitres en diagonale, malgré un sujet intéressant, et des passages magnifiques et très visuels (notamment ceux concernant la navigation et la chasse aux baleines).

Editions du Seuil – avril 2018 – 

Séquoias, Michel Moutot… 41ème Prix Relay des Voyageurs lecteurs

J’ai aimé ce livre, un peu, beaucoup…

1
 
2
 
3
 
4
 
5

Une autre lecture chez… Delphine

Résultat de recherche d'images pour

Je remercie les organisateurs du Prix pour l’envoi de ces titres, ce fut une expérience et des lectures très enrichissantes.

Publicités

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Antigone 5421 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines