Magazine Culture

L’été sera rythmé par l’électro-pop de LUDE

Publié le 06 juin 2018 par Camillegreen @camillegreen03

Cet été, il y a de fortes chances que vous dansiez sur les sons électro-pop du producteur français LUDE. Ce jeune multi-instrumentaliste de 24 ans, formé dans des écoles de renoms au Royaume-Unis et aux Etats-Unis, cumule pas moins de 4 millions de streams grâce à ses compositions très entrainantes ! Bonne nouvelle, l’artiste est de retour avec son sens inné de la mélodie et il nous laisse enfin officiellement écouter le son de sa voix en passant pour la première fois derrière le micro. Le premier single « Missing You », un mélange subtile d’electro-pop aux accents folk ne peut pas laisser indifférent tout clubbeur qui se respecte

L’été sera rythmé par l’électro-pop de LUDE

Selfie par LUDE


Comment as-tu fait tes premiers pas dans la musique ? Puis comment est-ce devenu ton métier ? A l'âge de 6 ans, mon père m'a offert ma première guitare. Peu de temps après, j'intégrais le Conservatoire dans lequel j'ai étudié jusqu'à l'âge de 12 ans. La musique est devenue un métier quand j'ai décidé après le bac, d'intégrer deux écoles de musique : Brighton Modern Institute of Music (Royaume-Uni) et Berklee College of Music (Etats-Unis). Durant mes études, j'ai notamment préparé 4 premiers titres dont "Walk Of Shame".
Pourquoi as-tu décidé de changer de nom de scène et de passer de Lucas à Lude ? Mon premier nom "LUCAS." était difficile à identifier sur les plateformes et les réseaux. J'ai préféré trouver un nom unique qui me corresponde, "LUDE".
Que raconte ton nouveau single « Missing you » ? Cette chanson raconte une relation « longue distance ». J'y exprime ces sentiments, bons et moins bons. 

L’été sera rythmé par l’électro-pop de LUDE

©Yann Orhan

Comment as-tu rencontré Trévor de Verteuil qui chante sur ce titre ? J'ai rencontré Trevor à Berklee lors de mes études. Excellent chanteur et compositeur, j'ai décidé de collaborer avec lui sur ce titre, après avoir travaillé sur « Walk of Shame » auparavant.
C'est la première fois que tu passes derrière le micro en faisant les cœurs de cette composition. En avais-tu envie depuis longtemps ? Va-t-on désormais plus entendre ta voix dans tes prochaines compositions ? C'est une première "officielle". Je compose naturellement les voix avant des les présenter aux chanteurs et chanteuses. J'ai donc l'habitude de les chanter préalablement. Il y a des chances que vous retrouveriez ma présence vocale dans mes prochaines compositions.
Le décès d'Avicii a beaucoup touché la profession. Quel est ton regard sur son parcours, sur sa contribution dans ce milieu ? Tim (Avicii), c'est littéralement le producteur qui m'a donné le goût de la musique Electro. J'avais déjà été très touché lorsqu'il a annoncé son retrait quelques temps auparavant. Je connaissais et étudiais chacun de ses albums. J'ai été profondément choqué par sa disparition. Il restera à mes yeux mon exemple principal. Qu'il repose en paix.
Quels sont tes projets ? Aujourd’hui, je me concentre énormément sur le processus créatif et compose de nouveaux morceaux. Beaucoup de choses seront à annoncer...
Tu es plus addict à Snapachat, Twitter, Instagram ou Facebook ? J'essaye de garder une approche délicate avec les réseaux sociaux pour ne pas en abuser. Cependant Instagram est mon favori.
LUDE en ligne  Facebook Instagram Twitter YouTube

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Camillegreen 954 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine