Magazine Culture

Même les montagnes s’écoulent devant dieu

Publié le 13 juin 2018 par Rbranche @RobertBranche
Impossible de voir les effets à long terme au travers d'observations immédiates MÊME LES MONTAGNES S’ÉCOULENT DEVANT DIEU Nous avons l’habitude de distinguer les liquides des solides. Normal, puisque si je pose un liquide, il va immédiatement s’écouler et se répandre ; alors que s’il était solide, il serait resté là gentiment immobile. Certes… mais si je prolonge mon observation du solide, il va finir par lui-aussi « couler ». En fait, la différence entre solide et liquide est une question d'échelle de temps : un liquide coule immédiatement, un solide de façon différée (il flue).  Techniquement, ceci dépend du rapport entre le temps d'observation et un temps propre à la matière observée, dit temps de relaxation1. Ce rapport porte un nom poétique : c’est le nombre de Deborah, en référence à la prophétesse qui, dans la Bible, a dit : « Les montagnes s'écoulent devant Dieu ».  Ce rapport caractérise donc la fluidité d’un matériau : si mon temps d'observation est très inférieur au temps de relaxation, la matière m'apparaît comme solide. S'il est très supérieur, elle m'apparaît comme liquide2. Entre les deux, elle va m'apparaître plus ou moins visqueuse ou pâteuse. Je ne peux m'empêcher de faire le lien avec l'entreprise, le management et la prise de décision. N'y a-t-il pas là aussi un lien entre le temps d'observation et ce que l'on observe ?  Est-ce qu'à vouloir décider vite, on n'est pas condamné à des temps d'analyse et d'observation tellement courts, qu'ils nous trompent sur la réalité en nous masquant les effets à long terme ?  Comment peut-on créer de la valeur dans la durée si l'on ne tient pas compte de ces effets à long terme ? Faisons attention à cette culture du zapping et de la plus-value à court terme.  En management, il n'y a pas besoin d'invoquer Dieu pour voir les montagnes couler, il suffit d'attendre un peu…
(1) Le temps de relaxation est le temps de retour à l'équilibre et est une propriété intrinsèque de la matière (2) Le temps de relaxation de l'eau est de 10-12s

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Rbranche 2202 partages Voir son profil
Voir son blog