Magazine Culture

Initiée Tome 1 Lune Pourpre de Laëtitia Danaë - Eclaircir les ténèbres de Nicolas Bouchard - SNAG Fiction

Publié le 16 juin 2018 par Lael69
Initiée Tome 1
Série et collection Lune pourpre
Juin 2018
SNAG
624 pages
18 euros
YOUNG ADULT FANTASTIQUE
Quatrième de couverture :  "Un jour, on m'a dit que ce pouvoir exacerbé qui grandissait en moi ne pouvait plus être caché. Pour le bien de toutes les espèces opprimées, je me devais d'être une initiée ". Lilith, fille de paysan, vit en autarcie dans un village reculé, rongé par les superstitions et les cultes de divinités. Obligée de dissimuler sa vraie nature, elle reçoit un jour la visite d'un homme très singulier, qui prétend pouvoir la protéger de tous les dangers.
Malgré elle, Lilith va devoir faire face à de nouvelles responsabilités, dans un monde où elle est considérée comme une icône susceptible de redonner à Hibendrill sa splendeur d'antan. Une aventure extraordinaire à la rencontre d'une jeune fille au destin singulier, qui devra partir en quête de sa véritable nature.
Mon avis sur Initiée va être partagé, tout simplement parce que j'ai abandonné ma lecture au bout de 400 pages. J'en suis déçue et navrée car il est très rare lorsque j'abandonne un roman et je n'aime pas ça. Mais pour moi un roman de plus de 500 pages en YOUNG ADULT doit vraiment tenir le rythme et si il y a trop de longueurs, je m'ennuie facilement. Initiée est le premier tome de la série Lune pourpre, un univers de fantasy. Le début commençait bien et l'intrigue était intéressante. Lilith, fille de paysan a hérité de dons magiques voire chamaniques dont celui de guérir les êtres vivants. Il faut savoir que l'univers d'Initiée est fait de cultes de divinités, de peuple magique, ancien, de superstitions et de tout ce qui touche aux pouvoirs des magnétiseurs (magie tirée des éléments naturels, pierres de protection, animal totémique...). 
Cet aspect de l'intrigue est fort bien exploité mais ce n'est pas réellement captivant car les descriptions sont épaisses et lourdes. Autrement dit, hormis le début où j'ai beaucoup aimé Lilith cette petite fille de 10 ans qui quitte son village natal pour suivre un mentor et découvrir tout un nouveau monde auquel elle devra s'initier, celui des abels. Le lien est fort entre chaque membre de ce peuple et les loups à travers un don de télépathie. Il sera également question de chasse aux "sorcières", d'une guerre ancestrale opposant ce peuple féérique et les hommes. C'est lorsque Lilith entreprend de découvrir les pouvoirs et de s'entraîner que les choses se sont compliquées pour moi. A n'en pas douter il y a une mythologie très poussée et pointue dans Initié, avec un tome qui pose doucement les bases d'une ambiance et d'une conception magique. Malheureusement ni le rythme, ni les personnages n'ont su me convaincre et me garder dans cette ambiance intéressante mais peu addictive.

Eclaircir les ténèbres Tome 1
Série et Collection Compagnie Descartes
Juin 2018
SNAG
406 pages
17,50 euros
YOUNG ADULT FANTASY
Quatrième de couverture :  Magie noire et magie blanche : raison contre sorcellerie. Une fable enchanteresse dans le Paris du XVIIe siècle. Un nouveau roman à la croisée des genres (fantasy, roman historique, aventure) de Nicolas Bouchard, auteur reconnu de science-fiction ! Le premier ouvrage d'une série en trois tomes des aventures du philosophe-mercenaire René Descartes 1640. Une Province a disparu. Il semble que l'enfer se soit abattu sur la paisible vallée d'Ouraos, territoire enchanté du Jura et berceau de la princesse Sophronia.
Les étoiles ont pâli, une brume verdâtre se glisse partout. Les habitants, terrifiés, se cloîtrent chez eux. On y a vu Frigg, une ancienne déesse païenne accompagnée d'une armée de monstres... Recrutés dans le Paris misérable et grouillant du XVIIe siècle par le cardinal de Richelieu, quatre hommes sont désignés pour lutter contre les puissances des ténèbres : fantassin, mousquetaire, artilleur et lansquenet. Mais le Cardinal leur adjoint un cinquième comparse en la personne du brillant philosophe et ancien mercenaire René Descartes. Son objectif : soumettre la sorcellerie à la loi de la raison, et au final, éclaircir les ténèbres. Un roman à la croisée des chemins, entre aventures, sorcellerie et roman historique.
Eclaircir les ténèbres fut une bien meilleure lecture (un roman plus court mais avec plusieurs rebondissements) dans un univers fantastique fait de magie blanche, magie noire, de chasse aux sorcières et de cas d'une vallée possédée par le Diable. Cela commence par un groupe de frères et soeur, adorateurs du Diable, qui invoque la déesse païenne Frigg, un esprit puissant, pour qu’elle puisse accomplir sa vengeance sur la vallée d’Ouraos. Un voile verdâtre s’installe alors sur cette partie du pays, le rendant invisible aux yeux extérieurs et qui tente d'y pénétrer, n'en ressort pas sauf. Le cardinal de Richelieu réunit en une mission spéciale menée par quatre hommes, bientôt rejoint par le célèbre philosophe René Descartes. Leur objectif : se rendre dans cette vallée et enquêter sur ces phénomènes occultes. C'est très étrange car à la lecture de ce roman j'ai été prise entre deux filets : d'un côté il y a des passages très bons, notamment tout ce qui est en lien avec les scènes d'action, d'épouvante, d'exorcisme, de possession, et l'intrigue fantastique est très bien menée. Le bestiaire fantastique et les créatures maléfiques rencontrées dans cette vallée ont su me faire frémir. Par contre il y a eu des passages auxquels je n'ai pas accroché ainsi que les personnages masculins. Le personnage de Sophronia m'a par contre beaucoup plu et de manière générale j'ai beaucoup aimé le déroulement des rebondissements et comment le lecteur en vient à comprendre comment et pourquoi ce mystérieux brouillard est apparu. 
Ce roman malgré sa trame fantastique et d'épouvante peut être original mais il m'a rappelé un film qui est exactement dans le même esprit que le film Le dernier des templiers (que j'ai détesté d'ailleurs). Si le contexte historique est compréhensible avec la figure du philosophe Descartes représentant la raison face aux croyances superstitieuses et aux forces occultes et des références historiques multiples, j'ai trouvé ces passages là trop longs et peu captivants. La manière dont les rebondissements sont amenés et le fin mot de l'histoire m'ont bien plu mais j'hésite à continuer cette série. 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lael69 8726 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine