Magazine Conso

Quand le diable sortit de la salle de bain

Publié le 17 juin 2018 par Lorraine De Chezlo
QUAND LE DIABLE SORTIT DE LA SALLE DE BAINde Sophie Divry
Roman -
Editions Notabila -
Elle est fauchée, elle est chômeuse, elle est à Lyon, elle est à découvert et attend avec anxiété et faim le versement de son ASS. Elle compte les journées, elle compte les heures, sans voir d'issue à cette pauvreté contemporaine. Sa mère peut m'aider même si elle n'accepte pas sans honte. Son ami Hector lui envoie souvent des SMS pour lui remonter le moral, mais il est surtout préoccupé par sa vie sexuelle. Et puis il y a Lorchus, son démon personnel, qui veut lui retourner le cerveau, qui s'immisce de plus en plus dans ses réflexions…
Ce roman "Quand le diable sortit de la salle de bain" est un vrai OVNI, une perle venue se poser sur les bords d'une rêverie, sans qu'on ne l'aie attendue.Sur le fond, le style est très actuel et très libre, l'auteur décrit une vie moderne et solitaire, une vie citadine qui glisse dans le dénuement, une vie dans l'étau de l'administration et des finances.
Extrait :"Longtemps j'ai cru qu'on devait dire aux enfants que, la vie c'était quoi ? Un bon combat avec des bons copains, un conflit entre la liberté et le partage, avec pour compagnon des outils comme l'empathie, l'hospitalité, la fidélité. Mais, aujourd'hui, si tu leur dis ça, tu ne les aides pas. Aujourd'hui, la vie c'est : tout seul. Tu te battras peut-être contre l'injustice, mais tout seul..  Tu auras des peines tout seul. Tu partiras en voyage en solitaire. Tu auras des joies individuelles. Tu ne feras rien gratuitement. Tu autoévalueras ta marge de progression.. Tu ne te joindras pas à la grève. Tu ne te laisseras pas corrompre par l'imprévu d'un doux soir d'été. Tu érigeras une clôture devant ta maison. Et quand tu seras bien tout seul, avec ton tout seul-famille et ton tout seul-enfant, tu seras libre comme il faut l'être dorénavant : libre tout seul dans ta cage."
Et sur la forme, l'éditeur a dû se plier en quatre pour répondre aux originalités souhaitées. Des décalages, des typographies déjantées, des digressions graphiques. Beaucoup d'humour et une esthétique de la lettre. C'est un petit livre qui parlera beaucoup à ceux pour qui la galère a été familière, ceux qui aiment les tons décalés. L'avis de Kathel - Lettres ExprèsL'avis de Cuné - Cunéipage

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lorraine De Chezlo 64 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines