Magazine Culture

Fête de la musique à l’IMA

Publié le 18 juin 2018 par Framboise32

Pour cette 28e fête de la musique, l’IMA innove : c’est un concert regroupant l’ orchestre Démos, le choeur d’enfants palestiniens du projet Amwaj et les enfants irakiens et syriens du « Mot d’accueil » –  « dispositif d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale » – qui donne le coup d’envoi de la soirée. Avant que le parvis de l’IMA n’accueille en cascade, sur différentes petites scènes, une ribambelle d’artistes. Afrobeat, tambours de Kabylie, musique orientale, « battle » de breakdance et hip-hop, raï… : comme chaque année, la soirée du 21 juin rimera avec ouverture et éclectisme.

17h30 -19h : Concerts des jeunes, Orchestre Démos, Mot d’accueil, Amwaj

Un Mot d’accueil sera dit en araméen et en français par dix enfants syriens et irakiens venant de Lyon, fruit d’un travail d’écriture et d’apprentissage de la scène de six mois. Ce Mot d’accueil a pour but de proposer un exemple d’intégration par la langue avec de jeunes migrants arabophones. La Villa Gillet, la Fondation Sainte-Irénée et l’association ACLAAM ont réuni ce groupe d’enfants, réfugiés arabophones, autour d’un projet d’atelier artistique qui explore une voie d’intégration par la langue. Ces jeunes, âgés de 12 à 16 ans, ont choisi un mot de la langue française qui leur semble incarner ce qui a fait d’elle une langue d’accueil et offrent avec ce mot le récit du parcours de vie qui l’accompagne, avec l’aide d’un écrivain,  Pierric Bailly.

19h30 – 20h : DJ Nadbil  : dans les règles de l’art des… platines !

Ce DJ, résidant à Saint-Ouen, est présent depuis six ans dans les fêtes maghrébines les plus intenses. Ses mix vont du raï au alaoui ou au chaâbi marocain, en passant par l’oriental et les sons amazighs, le tout dans le bon sens du groove.

20h – 20h45 : Issa alias I2S, l’afrobeat child

Dans un de ses titres le plus « play-listé », Amagni deh, puisé dans une des principales langues guinéennes, se veut le prolongement naturel de ce même chemin de création emprunté par Issa, alias I2S, lors de son premier single, sous l’intitulé Sérieux, orienté côté rap de ses débuts. En effet, natif du XXe arrondissement de Paris, un quartier où éclosent tous les brassages, Issa est entré dans la musique la porte du hip hop, incarné par son premier groupe 20e SYIN. Mais doté d’une voix entêtante et pensant que tradition et modernité ne sont pas si antinomiques que cela, il entreprend de chanter sous la double barrière franco-africaine sans pour autant être ni passéiste, ni amnésique de ses origines guinéennes. Mieux, il établit, par la magie de l’Afrobeat, une formidable jonction entre le passé le plus précieux et l’audace la plus innovante.

Pour cet artiste, l’inter-culturalité est autant un enjeu qu’un défi du XXIe siècle, car elle interpelle notre capacité à rencontrer d’autres cultures et expressions artistiques, sans « ethno-centrage » ; à les apprécier et à les intégrer dans notre société. Ce qui nourrit son travail aujourd’hui résulte de ces interactions entre soi et l’autre et permet d’envisager la différence comme une source d’enrichissement mutuel, sans laquelle l’être humain ne peut vivre. L’idée du ce deuxième single, qui en appellera, à coup sûr, d’autres, repose sur ces notions et évoque ces questions auxquelles, en tant que jeune interprète, et auteur-compositeur, il porte une même attention.

20h00 – 20h45 : Qaïss Saadi et Hosni Benhassaine (voix, oud et derbouka)

Chanson populaire maghrébo-orientale, vocal et instruments acoustiques

Né à Alger, Qaïs Saadi a étudié le oud au Caire auprès du maître irakien Naseer Shamma et du maître égyptien Hazem Shaheen, puis à Damas avec le maître Hussein Sabsaby, tout en continuant de jouer la musique arabo-andalouse de sa terre natale.

Profondément attaché aux traditions et répertoires des musiques arabes et maghrébines qu’il ne cesse de pratiquer et d’approfondir, il n’en demeure pas moins irrésistiblement attiré par une multitude d’univers et de langages musicaux, de la musique baroque au rock le plus massif.

Son activité se partage entre la création artistique et la transmission. Il enseigne les musiques arabes à l’Institut du monde arabe depuis de nombreuses années et intervient en France et à l’étranger auprès de nombreuses institutions, dont la Philharmonie de Paris. Il a réalisé en 2008 un disque de chansons originales pour enfants en arabe (Chante et découvre l’arabe, éd. ABC Melody), qui a par la suite été adapté et édité en Australie, en Grande Bretagne et en Italie, et édité en 2015 une anthologie commentée de musiques arabes (Oriental Song Book, livre-CD, éd. JJ Rébillard).  Il a collaboré avec des artistes de divers horizons dans la musique, la danse et le théâtre, dont la tap dancer Roxanne Butterfly (Auditorium de Lyon), l’Ensemble El Mawsili (UNESCO, Théâtre des Champs-Élysées, Institut du Monde Arabe, MC 93 Bobigny) et l’ensemble 2e2m (Arsenal de Metz).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Framboise32 28519 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine