Magazine Culture

Roomies, Christina Lauren

Par Les Griffonneuses
Hello la page !Les articles se font un peu rares en ce moment, pas mal d'activités nous tiennent loin du blog mais on ne vous oublie pas et surtout, on continue à lire !Alors voici ma dernière lecture du duo de choc Christina Lauren !L'histoire :Holland vit à Manhattan et travaille pour le cabaret de son oncle. Depuis quelques mois, sa routine a un peu évolué puisqu'elle trouve des prétextes pour prendre le métro et écouter ce superbe musicien qui joue dans la station. Au-delà de trouver le personnage magnétique, elle adore l'entendre jouer, vivre et sentir la musique comme il le fait.Lorsque le cabaret se retrouve alors en galère de musicien, Holland pensera immédiatement à son bel inconnu. Après avoir conquis producteurs et artistes du cabaret, une difficulté de taille va apparaître : sans-papier, Calvin est dans l'interdiction la plus totale de travailler sur le sol américain.S'en suivra alors des décisions sur des coups de tête, des semaines de flirt et de stress pour réussir à convaincre les services de l'Immigration que... leur mariage est réel !Il n'y a que comme ça que le beau Calvin pour intégrer le music-hall...Roomies, Christina LaurenMon avis :Je rejoins la plupart des avis déjà publiés sur cette histoire : elle est mignonne, m'a fait passer un très agréable moment de lecture (j'aime toujours autant ce duo !) mais ce n'est pas le coup de cœur de l'année.J'ai trouvé que le début était extrêmement fluide, tout se passe magnifiquement bien pour les héros qui, malgré leur situation peu commune et franchement illégale, trouvent du plaisir en la compagnie de l'autre, plaisir qui pourrait vite évoluer en quelque chose de plus concret...Pourtant, dès que les sentiments s'emmêlent, c'est la pagaille et j'ai eu l'impression que le même schéma se répétait plusieurs fois : un mensonge, un froid jeté dans leur duo, une reprise de contact difficile, la promesse de se faire confiance et on recommence. J'ai trouvé ça dommage parce que cela complique artificiellement l'histoire qui n'avait pas vraiment besoin de ça.Le ton plutôt comique et léger de l'histoire aurait largement supporté un bouleversement de moins.Concernant le caractère des personnages, j'ai trouvé celui de Holland assez particulier. Elle semble à la fois totalement perdue, pas du tout sûre d'elle, de ce qu'elle veut faire et d'où elle veut aller, et pourtant, lorsqu'il s'agit de prendre des décisions, elle fonce et tranche en quelques secondes. Cette ambiguïté dans son personnage me l'a rendue sympathique même si elle exagère certaines de ses réactions.Calvin au contraire, est tout le temps relax. Il se laisse porter, au fil du vent, et ne perçoit l'angoisse que lorsque la situation est vraiment sur le point de tourner au vinaigre.En soi, une très bonne romance, qui aborde des thématique de l’illégalité extrêmement d'actualité et qui m'a emportée dans l'univers du music-hall que j'ai trouvé très plaisant !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Les Griffonneuses 2771 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines