Magazine Conso

Une fille dans la jungle

Publié le 04 juillet 2018 par Lorraine De Chezlo
UNE FILLE DANS LA JUNGLEde Delphine Coulin
Roman - 230 pages
Editions Grasset - aout 2017
Hawa, Milad, Ali, Ibrahim, Elira et Jawad sont jeunes, de différentes nationalités, pour majorité afghans. Leurs exils les a menés ici, à Calais, et ils se sont réfugiés dans le monde parallèle de la Jungle… jusqu'à son démantèlement. Les règles changent alors, leur insécurité se fait alors davantage ressentir, ils doivent se cacher des forces de police, se cacher de leurs semblables et des convoitises, se protéger de l'exploitation et du racket, des pièges tendus par les Arméniens ou les Egyptiens. Mais ils doivent coûte que coûte rester à Calais, près des trafic de camions, car toute leur vie tient dans l'espoir de la traversée de la Manche, à tout prix.
On sort de ce roman avec l'impression de n'avoir pas vu la lumière du franc soleil depuis longtemps, avec le sentiment d'être crasseux, boueux, la bouche pâteuse. Extrait :"Elle n'avait plus rien. Elle avait peur de finir par devenir folle. Elle savait que parfois trop d'humiliation faisait perdre la tête, quand on n'avait plus rien pour être sauvé. Elle avait vu un garçon en Afrique qui était devenu fou à force d'être berné par les policiers et les passeurs à tour de rôle, elle avait vu le fou de la jungle, et Ibrahim lui avait raconté les enfants fous du centre pour mineurs en Grèce. Elle savait. Chacun essayait de survivre avec ses propres moyens jusqu'à ce que son cerveau lui-même le protège en le faisant verser dans la folie pour lui éviter trop de douleur." Cette petite famille formée par la misère et l'urgence, par le danger et la survie, ce sont des enfants et des adolescents. Ils errent, ils s'épaulent, ils se divisent parfois aussi. Entre Hawa et Elira, la solidarité s'effrutent quand l'instinct de survie, la violence et la faim conduisent Elira à la prostitution et qu'Hawa ne se sent pas de la sauver. Entre les garçons, il y a des désaccords sur les stratégies à adopter pour la traversée. Entre Milad et son petit frère Jawad, il y a cette lassitude et cette incompréhension parfois. Leur aventure est poignante, bien sûr elle résonne. Entre Milad et Hawa un histoire d'amour se tisse comme pour donner à ces personnages d'exilés une jeunesse normale.Un roman qui semble user d'une plume détachée et factuelle pour décrire un quotidien réaliste, sombre et humainement insoutenable.
L'avis de Joëlle - Les livres de Joëlle
Les avis de Nathalie et Zazie - OnLaLu

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lorraine De Chezlo 64 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines