Magazine Cinéma

[critique] les Indestructibles 2

Par Vance @Great_Wenceslas
[critique] les Indestructibles 2

Excellente suite du Pixar sorti en 2004 , Les Indestructibles 2 s'inscrit parfaitement dans la continuité thématique des films de Brad Bird avec cette volonté d'affirmer que " tout le monde peut devenir meilleur ". Si le scénario copie parfois un peu trop celui du premier épisode, impossible de résister face au génie du réalisateur, aux scènes d'action jouissives et à l'humour irrésistible de cette famille " incroyable ".

[critique] les Indestructibles 2

Il aura fallu attendre 14 ans et l'échec commercial de Tomorrowland pour voir la suite de ce qui est encore aujourd'hui l'un des Pixar les plus réussis. Et si l'on imagine qu'il l'a mise en scène pour satisfaire Disney et produire un succès après le bide de son précédent film, il faut bien reconnaître que Brad Bird n'a rien perdu de son immense talent en matière de film d'animation. C'est que a déjà 11 ans !

Mais quelles que soient les motivations réelles du réalisateur pour faire ce second épisode des aventures de cette incroyable famille, le résultat ne déçoit pas. L'on ne pourra affirmer que Les Indestructibles 2 est meilleur que , mais il s'en montre à la hauteur. Ce qui est déjà un exploit, il faut bien l'avouer. D'autant que la décision de continuer directement le récit après la fin du précédent avait de quoi étonner : n'aurait-il pas été plus ambitieux de prendre en compte ces 14 années en montrant des personnages vieillis ? Un choix scénaristique a priori contestable mais qui se révèle extrêmement convaincant compte tenu du propos du film.

[critique] les Indestructibles 2

Car Les Indestructibles 2 n'est pas qu'un film de commande, c'est avant tout le bébé de Brad Bird. Et il partage les thématiques bien connues des autres œuvres du réalisateur. Pour appuyer son propos, il fallait absolument que le film se déroule dans la continuité de l'intrigue de 2004. Il fallait que Brad Bird inverse les rôles, que Monsieur Indestructible devienne un meilleur père de famille et qu'on lui confie l'éducation de ses enfants, qu' Elastigirl prenne de l'assurance en s'imposant sur le terrain. Une idée scénaristique un peu facile pour certains en raison des préoccupations actuelles, mais qui sert avant tout à souligner ce que nous dit Brad Bird depuis son premier film : tout le monde peut devenir meilleur, tout le monde peut dépasser sa condition et s'épanouir, chacun a le pouvoir de changer le monde. Un robot qui va dépasser sa condition d'arme militaire pour devenir un super-héros, un rat qui va devenir le meilleur cuisinier de la capitale culinaire qu'est Paris, un agent secret qui va devoir se dispenser de ses nombreux gadgets pour mener à bien sa mission réputée impossible, une jeune femme optimiste qui va aider à créer le monde de demain, une famille de super héros qui va comprendre qu'elle n'est pas " incredible " grâce à ses pouvoirs mais grâce à sa cohésion et à sa bonne entente.

[critique] les Indestructibles 2

Même si fortement demandé par Disney, Les Indestructibles 2 est donc bel et bien un film de Brad Bird : débordant d'optimisme, bien plus subtil que la majorité des blockbusters hollywoodiens actuels. L'on y retrouve la patte du réalisateur, sa façon si particulière de s'adresser aux plus jeunes, son amour pour les années 60 et les séries qui ont bercé son enfance, son humour parfois violent, sa gestion hallucinante de l'espace, ses cadres millimétrés, ses zooms si pertinents, ses scènes d'action complètement dingues, son génie dans la narration.

Ce second volet est techniquement bluffant (l'on n'a pas l'impression

[critique] les Indestructibles 2

d'un si grand gap technique entre les deux films, mais il suffit de revoir pour constater tout le travail accompli sur ce nouveau projet). Tout au plus l'on pourra reprocher au scénario de copier un peu trop celui du premier épisode.

L'un des divertissements immanquables de l'année, qui met une claque aux autres films de super héros sortis jusqu'à présent. Drôle, émouvant, intelligent, Les Indestructibles 2 est irrésistible.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vance 6006 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines